Blog

Vacances au Panama du 22 juillet au 9 août 2018

Bonjour,

Avec ma femme et ma fille nous avons visité le Panama cet été. Voici nos impressions de tous les régions que nous avons visités. Tout d'abord la première impression c'est qu'en juillet le temps est souvent orageux et les orages sont très forts et ce sont souvent des trombes d'eau qui tombent. Il fait nuit en plein jour et ce n'est pas facile de rouler en voiture à ce moment là.
je commencerai par la ville de Panama city où nous logions dans un bon hotel qualité prix (Le Riande Granada urban hotel) avec une grande chambre, toilette, un local pour ranger ses affaires avec un casier pour mettre, si besoin, votre argent en sécurité. Petit dejeuner copieux compris ainsi qu'une piscine et un jacuzzi. Il y a aussi un bar à l'hôtel et vous pouvez manger aussi le midi. Le Riande Granada urban hotel - le personnel est très agréable et à vos petits soins.
Nous avons mangé dans plusieurs restaurants dans la city recommandés par Laurie: certains plus simples où nous pouvons retrouver l'habitant. Le sancocho est très bon (soupe avec du poulet).Restaurant le "Trapiche" qui sert du poisson la "corvina" avec une sauce et des crevettes (excellent).
Panama cit est une grande ville où vous pouvez utiliser les bus, taxis, uber ou métro. Nous avons souvent utilisé le métro vers la direction Albrook pour visiter le Casco antigua (descendre à 5 de major). Pour le métro on a pris une carte et nous avons mis 5 dollars (le trajet coûte 0,75 dollars mais vous pouvez utilisez la carte pour plusieurs personnes la carte sert aussi pour sortir du metro). Dans les bus c'est identique il  a un portique à l'entrée et à la sortie; c'est un peu compliqué lorsqu'il y a beaucoup de monde.Voici ce que nous avons visité à Panama city où aux alentours proches: 
Panama viejo: le vieux panama du XVII siecle. A part la tour tout le reste ce n'est que ruine. C'est cher pour visiter les ruines meme si vous pouvez monter en haut de la tour et vous pouvez aussi visiter le musée qui est interessant. Au latino qui est une pizzeria, c'est souvent plein
le port de peche et le marché aux poissons sur la cinta costera:Cela sent fort le poisson et parfois des odeurs de javel. Un grand hangar sert de restaurantoù les locaux vous racollent pour manger un ceviché (poisson crue cuit dans une marinade au citron), ou du poisson frit. Sur les toits vous apercevrrez les pélicans et les petits vautours
Le Casco antiguo: c'est le quartier situé après le port de peche. La visite de cette vieille ville est belle et interessante au niveau architecture; Les maisons sont en couleur et il este de beaux edifices. Che Guevara et Pablo Neruda sont allés au café coca-cola qui situé à un angle de de la place santa ana.Nous sommes allés 3 fois dans ce quartier avec un temps donc des couleurs différentes. Les églises sont très belles et typiques. Les emberras vendent leur artisanat le long de la paseo esteban huertas et la paseo de las bovedas. Les prix sont souvent plus chers dans la capitale  et pour "les gringos" qui ont de l'argent.
Le park metropolitain: nous avons pris le métro a "via argentina" pour le terminal Albrook, puis nous avons pris un taxi pour à peine 1 km 500.Au retour nous sommes revenus à pied. Ce park situé au bord de la ville vaut le coup d'être visité(5 dollars). Il y a 3 circuits que nous avons parcourus tranquillement l'après midi. Nous avons vu des mariposa de beaux papillons bleus, un paresseux, des agoutis, des cigales et un couple de Trogon violaceus le male plus coloré que la femelle. Un autre couple de français a vu des singes le même jour. Les animaux sont sauvages car tous les parcs sont ouverts et les animaux circulent des uns aux autres.
le Cerro Cancun: avons pris un uber pour nous y rendre. Il vous dépose en bas du chemin qu'il faut gravir et il monte bien. Possibilité de voir des Toucans et des singes (des capucins) selon le monde qu'il y a tout en haut et du bruit que cela engendre.Joli point de vue sur la ville, le casco antiguo et le canal.
Le canal à Miraflores:nous sommes restés une bonne partie de la journée pour visiter l'endroit avec le musée mais aussi pour attendre le passage d'un paquebot. Pour cela il faut monter au 4éme étage et prendre sa place le long des ballustrades car lorsque le bateau arrive, il y a beaucoup de monde à vouloir s'approcher des ballustrades pour mieux voir.
Amador: cette route qui Panama pour nous emmener sur les 3 iles rattachées au continent (ile Naos, ile Perico et ile Flamenco). Joli point de vue sur les grands buildings de panama city. C'est aussi de l'ile de Perico que nous avons pris le bateau pour aller sur l'ile de Taboga à 45 mn. Jolie ile tout en couleur. Beaucoup de personne vient y passer la journée pour se reposer et se baigner. Nous avons décidé de monter sur les monts qui dominent le village (1h30 de marche aller jusqu'au bunker). Selon la chaleur prévoir suffisamment d'eau car après le village le large chemin monte dans la montagne sans un endroit pour se ravitailler en eau. Dans le village possibilité de monter en haut du clocher. C'est trés étroit et il faut laisser ses sacs à dos si on en a un. En haut du clocher, prévoir une personne à la fois car c'est aussi très étroit avec les 2 cloches. un peu plus bas de la place de l'église sur la gauche il y a la représentation d'une peinture de Gauguin qui est passé au Panama et qui aurait bien aimé y installer un atelier. Si vous prenez une photo du mur, n'oubliez pas de vous retourner pour voirson buste. Nous avons aussi croisé des iguanes et de gros lésards verts.En montant dans la montagne nous étions seuls et nous avons croisés 2 agoupis et avons vu un grenouille verte et noire venimeuse (dendrobates auratus). Elle est petite et disparait rapidement. La vue en haut du bunker est intéressante car nous voyons d'un coté le village et tout un autre coté de la cote de l'ile. En redescendant nous prenons le chemin des 3 croix (tres cruces) qui est un chemin très vallonné de montagnes. Comme il avait plu la veille, le chemin était parfois glissant. Là nous sommes dans une forêt jungle avec des manguiers qui perdent leurs fruits qui en se décomposant attirent les mariposas, magnifiques papillons bleus.Comme nous sommes dans la forêt nous voyons aussi plusieurs fois les mêmes grenouilles vertes et noires qui sautent rapidement.Le retour au village se fait par un chemin qui n'indique pas les tres cruces en sens inverse. Au retour il y a plusieurs petits restos le long de la plage. Nous choisissons le plus prés de l'embarcadère, et comme souvent nous prenons du poisson qui est très bon.

Après Panama nous avons loué un véhicule pour 3 personnes "un jimny". Petit vehicule passe partout. Par contre il faut bien savoir ranger les valises et sacs à dos en rabattant un siege. Les places à l'intérieur ne sont pas grandes mais le coût de location du véhicule n'est pas très honéreux. Direction la région de Chiriqui pour aller à Boquete.Normalement 7 heures de route sauf si vous avez des orages sur le route et des trombes d'eau qui vous tombent dessus, ce n'est pas sympa mais continuer à rouler doucement en mettant vos warnings car la pluie conitnue à tomber longtemps. Nous avons mis 10 heures au lieu des 7, mais la vitesse est de 80 km/h sur la panamerica et 60 dans les villes. Il y a aussi des barrages de la police qui vous arrête et vous demande vos papiers (de ce fait où que vous alliez, en ville comme à la mer ou à la montagne, ayez toujours votre passeport avec vous). les routes sont couvertes de nids de poule, surtout les routes secondaires qui peuvent être parfois completement défoncées comme à la sortie de Boqueté. Avons dormi dans l'hostel Bambuda, un super chateau qui domine le village. Nous dormions ma femme et moi dans une yourte en dur et notre fille dans le dortoit. Possibilité soit de prendre le petit dejeuner ou le repas du soir sur place ou alors de descendre près de la piscine pour faire son propre repas (il y a un réfrigérateur où nous pouvons laisser nos boissons et victuailles). Très belle vue sur le mont Baru, peu accessible après les orages des derniers jours (il y fait moins 4 degrés au matin).
Autour de Boquete possibilités de faire plusieurs randonnées. Nous avons fait la randonnée du pipe line qui mène à différentes cascades. Celle du bout de la randonnée donne sur un petit cirque volcanique. La cascade tombe du sommet. Durant le parcours qu monte nous avons entendu les singes hurleurs de l'autre coté du vallon dans les arbres.
Avec un guide John, nous avons voulu faire le chemin des quetzals, mais les conditions étaient mauvaises (fortes pluies d'orage ayant fait montées les eaux des rivières. La randonnée doit traverser une rivière sans pont et avec les précipitations les eaux sont trop fortes) et John annule cette randonnée. Il nous emmene néanmoins sur un autre circuit où nous pourrons peut-être aussi voir les quetzals. En fin de compte nous refaisons la même randonnée que la veille mais avec un guide cela change tout car il nous explique les végétaux, les arbres, le cri des oiseaux. Très interessant comme guide. Ce jour là nous ne verrons pas de quetzals mais nous serons en contact avec les singes hurleurs qui sont juste au-dessus de nous dans les arbres. Super spectacle.
L'après midi nous allons visiter une miellerie et une serre aux papillons, notamment des mariposas en liberté dans la serre mais c'est toujours aussi dur à les pendre en vol. La mieillerie est tenue par une écossaise qui fait gouter tous ses miels : la creme de miel et le miel au gingembre sont fameux.
Le lendemain visite d'une exploitation de café (Don Pepe estate coffee) où ils font du café caturra, Bourbon, le fameux(selon eux) geisha. Présentation de la culture, du procédé de fabrication puis dégustation. Un bus vient vous chercher à l'hotel et il vous ramène après la visite. Nous avons mangé dans 2 restaurant différents: le premier est argentin mais il faut avoir très faim car les assiettes sont très copieuses.  Le second se nomme le "Big Daddy": là aussi il faut avoir faim. Le restaurant se trouve derrière le mur de la maison et ne se voit pas de la route, nous voyons uniquement la devanture. C'est plutôt une nourriture mexicaine.
Le lendemain départ de bonne heure, car nous allons à Bocas chica pour une excursion en bateau mais le soir nous devons être à Santa catalina. Nous prenons le bateau à partir de l'hotel del Mar où nous accueille un citoyen belge de manière fort agréable. Nous partons toute la matinée dans le golfe de Chiriqui. Durant la matinée nous allons croisé une baleine et son petit qui saute hors de l'eau. Superbe spectacle. Plus tard nous verrons des dauphins et nous ferons du snorkeling. Nous serons aussi déposé sur une ile pour voir un hote spécial naturel de l'ile. C'est impressionnant. Retour vers la mangrove pour admirer les spatules roses.Après ce beau voyage sous un beau temps qui nous a pris plus que la matinée nous remontons dans notre jimny direction Santa Catalina sur une route où n'existe pas les panneaux d'indication et le nom des villages sont difficiles à trouver. La route est pleine de nids de poule et la pluie n'arrange rien.
A Santa Catalina nous dormions à l'Oasis Surf Camp dans des petites maisons toute en couleur face à la plage. Il faut traverser la rivière et passer les bagages sur la barque qu'amène David l'italien de l'Oasis. Belle plage de surf avec de très beaux rouleaux. Possibilité de prendre des cours avec Rocco. Le lendemain matin, Raoul nous briefe pour la journée avant de partir en bateau. Il nous emmène chercher notre équipement pour le snorkeling puis départ en bateau pour la journée autour de l'ile de Coiba. Là nous verrons des requins rocher, des tortues, plein de gros poissons et 2 raies torpilles. Superbe snorkeling. Nous mangeons sur l'ile de Coiba où nos guides ont apporter le déjeuner. Sur l'ile il a plein de vautours noires (Coragyps atratus), en montant dans la forêt nous entendons les singes hurleurs. le guide nous demande de faire très attention car il y a aussi des serpents venimeux, qu enous ne verrons pas. Au retour nous croisons de nouveau plusieurs baleines puis un grand banc de dauphin qui saute aussi hors de l'eau. cette journée s'est aussi déroulé sous le soleil alors que l'orage gronde sur le continent.
Le départ de Santa Catalina est difficile car malgré les rouleaux, c'est un endroit reposant et le restaurant de l'oasis fait des bons petits déjeuners et diners. Nous reprenons le jimny direction El Valle où nous arriverons en fin de journée sous un temps pluvieux et orageux. Le soir nous arrivons au Bodhi hostel et lounge. Super ambiance ou tout le monde se cotoie et parle ensemble de ses trajectoires de vie. C'est simple mais chaleureux. El valle est entourée de volcans, le paysage le long de la montée est très joli et coloré. Le lendemain matin nous ferons le tour du marché artisanal ou les vendeurs vendent leur artisanat à des prix plus abordables qu'à Panama city. Dans notre programme nous avions prévu une excursion l'après midi et un passage au centre de balnéothérapie pour nous endiore d'argile. malheureusement le violent orage et trombes d'eau interdise l'entrée de la balnéo. L'eau de la rivière a trop monté et il y a des risques d'inondation. Il pleut sans discontinuer pendant plus de 2 heures nous obligeant à changer nos plans et à rentrer à Panama plus tôt dans la journée que prévu.
Nous sommes donc partis une semaine en voiture de Panama à Boquete puis retour à Panama en passant par Santa Catalina et El Valle. Ce sera à refaire, nous prendrions l'avion à Panama Albrook pour David. Et à David nous louerions une voiture pour aller à Boquete. Ensuite il faut faire des choix de lieux. Il y a des bus qui vont de Santa Catalina à Santiago et de là reprendre un autre bus pour Panama.
Enfin après le retour à Panama, nous avons pris l'avion à l'aéroport d'Albrook pour aller à Bocas del toro: Voyage d'une heure en avion de 50 places et il nous dépose à une extrémité de l'isla Colön. Nous avons réservé un appartement avec Sun Events. L'appart est grand,et nous pouvons faire à manger et mettre nos aliments dans un réfrigérateur mais cela manque cruellement de vaisselle et il y a une fuite aux toilettes connue du proprio? L'atmosphère est différent des autres lieux visités. Déjà l'aeroport est juste à l'entrée de la ville et commence par un terrain de footballque l'avion survole avant de faire demi tour sur le tarmac. Il y a beaucoup de maison en bois à étage et de toutes les couleurs. Mais ici plus qu'ailleurs, il y a beaucoup plus de touristes et cela se ressent dans les prix des taxis. Il y a plusieurs hostels à Bocas et on entend parlé l'espagnol, l'américain, l'allemand et le français. Nous avons rendez-vous avec Sophie pour la promenade du lendemain.
le lendemain matin départ 8h10 en bateau qui nous mène en 1 demi-heure à Almirante sur la côte.De la un taxi nous récupère et doit nous mener à San San où nous attend un guide. Le chauffeur a t'il bien compris la destination? nous sommes nous mal exprimés? Enfin de compte il nous dépose juste avant le pont qui enjambe la rivière Sixaola qui marque la frontière entre le Panama et le Costa Rica. Le chauffeur s'est trompé, il nous a déposé 8 km trop loin. Une fois prochaine, je noterai par écrit les renseignements donnés par Sophie pour les montrer au chauffeur. Il est déjà loin lorsque nous nous apercevons de son erreur. Nous sommes obligés de demander à notre taxi de nous ramener en arrière, c'est un coût en plus. Enfin nous arrivons à San San et après une présentation Alfredo nous emmène pendant 3 heures sur la rivière San San pour découvrir les lamentins. En plus des lamentins (nous en verrons une famille de 8 à 10 selon notre guide), Alfredo nous montrera des paresseux à 3 doigts mais aussi à 2 doigts et enfin de promenade, il nous emmenera voir le lieu de l'association qui s'occupe de récupérer les oeufs de tortue pour les mettre dans un enclos spécifique pour qu'ils puissent éclore sans prédateurs et pouvoir aller vers la mer. Une tortue sur mille vivra pour revenir.Nous faisons aussi connaissance avec Marco un grand et viel iguane plus ou moins apprivoisé et sa famille. Retour en sens inverse bateau, taxi, bateau jusqu'à Bocas del toro. Le soir nous allons manger dans un restaurant que laurie de Tout Panama nous a conseillé. Il y en a plusieurs dont "la Buga" mais nous irons au Om. Restaurant tenu par une personne parlant le français. on mange bien dans un beau cadre donnant sur la mer de Bahia de Almirante, cela fait un peu penser à la lagune de Venise mais le rapprochement s'arrêtera là.très joli excursion et Bocas est une jolie ville.Avec le flot de touristes dont nous sommes, qui viennent chaque jour, Bocas est devenu un endroit très à la mode. C'est dommage mais ce n'est pas ce que nous recherchons, de fait Boquete me plait meiux ainsi que santa Catalina même si là aussi i ya beaucoup de monde.
Pour conclure, superbe voyage au Panama très riche au niveau faune, flore et où nous avons trouvé un bon accueil dans tous les lieux mais aussi auprès des habitants.J'espère y revenir pour finir notre visite.

 

Merci à Tout Panama et surtout à Laurie qui nous a bien briefé pour notre périple.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Blog ToutPanama pour ajouter des commentaires !

Join Blog ToutPanama