Les conseils de Marc

LES SAN BLAS: L'ENVERS DU DECOR.

 

Attention aux attentes que vous avez des îles San Blas, les commodités (même pour l’option “détente”) restent très sommaires comparées aux hébergements que vous pourrez avoir sur le reste du pays. Il s’agit d’îles complètement autonomes, le traitements des déchets, la gestion des touristes et les moyens de transports (ponctualités, sens de l’accueil…) sont des problématiques réelles auxquelles vous serez confrontées aux San Blas. Il faut également savoir qu’il n’y pas de réseau ni d’électricité sur certaines iles (quelques unes possèdent des groupes éléctrogènes).

 

 

Quelques points qu’il faut avoir bien en tête avant de vous lancer dans l’aventure San BLas:

 

  

Les déchets:

L’augmentation du nombre de touristes et l’absence de système de recollection des déchets commence à poser des problèmes aux San Blas. En l’absence de “bateau-poubelle” qui passerait ramasser les ordures, les Kunas amassent sur une partie de leurs îles les déchets laissés par ces visiteurs inconscients. Quelques jours par mois, ils les évacuent. Peut-importe le prix que vous paierez par nuit, toutes les îles se trouvent dans la même situation. Evidemment les fonds marins sont également de moins en moins épargnés… Voyagez-conscients, repartez avec vos poubelles et montrez le bon exemple !

 

La ponctualité :

Votre chauffeur vous récupère à partir de 5h15 devant votre hôtel. Il se peut que vous ne soyez pas les premiers à être récupérés. Dans ce cas, attendez patiemment qu’il arrive, si les autres passagers ont pris du retard, c’est normal que le transport tarde un peu avant d’arriver. Au delà de 6h, prévenez-nous pour que nous puissions vérifier qu’il s’agit bien d’un simple retard d’autres voyageurs et non d'un éventuel aléas.

A l’arrivée au port, la logistique peut paraître un tantinet chaotique: des voyageurs l’air perdus et des Kunas parlant dans leur langue, on s’y perd … et pourtant! Le gérant de l’île est prévenu et cherchera votre chauffeur pour vous récupérer. En cas de doute, vous pouvez également demander autour de vous si le responsable de l’île où vous séjournerez est arrivé ou s’il vous faudra l’attendre quelques minutes de plus. Patience sera le maître mot.

Le réseau solidaire ToutPanama a donc sélectionné les meilleurs acteurs touristiques qu’il puisse y avoir sur San Blas, le sens de la ponctualité/organisation reste fidèle à celle de l’Amérique Centrale.

 

L’accueil et le sens du service :

San Blas est un cadre paradisiaque géré par les Kunas de façon complètement autonome. L’une des différences culturelles qui frappe les voyageurs est l’hospitalité. Certains s’attendent peut-être à être reçu par des locaux leur tendant des couronnes de fleurs comme s’ils arrivaient à Bora-Bora.... Et ben non. Les Kunas ont des visages un peu plus fermés et l’échange n’est pas aussi évidemment au premier abord. Ceci dit n'hésitez pas à aller au devant d'eux vous arriverez à décrocher quelques sourires.

Bien entendu, si vous allez dans des endroits plus reculés (option San Blas Culture) cela est totalement différent, acceuil chaleureux, expérience humaine et partage sur leur culture garantie.

 

Le budget San Blas :

Aller à San Blas, c’est effectivement un budget pour les voyageurs mais cela s’explique également par le fait qu’importer l'essence et autres produits pour la restauration représente des frais pour les Kunas sans parler des taxes locales touristiques (port, îles, plages etc) et des permis qu’ils doivent obtenir pour recevoir les voyageurs en toute légalité.

 

Les activités sur place:

Que faire aux San Blas? Principalement repos et farniente mais aussi snorkeling, dépaysement grâce au cadre assez idyllique. Il n’y a pas de club de plongée. Un simple masque et tuba suffisent. En fonction de l’île choisie, un ou plusieurs tours par jour sont proposés pour découvrir l'archipel.

 

Pourquoi cette île et non une autre:

Toute les îles de San Blas ne sont pas autorisées à recevoir des touristes, certaines sont des îles-villages, le reste appartiennent à des familles mais ne sont pas exploitées touristiquement parlant ou d'autres encore n'ont aucune infrastructure (toilettes par exemple) et ne sont pas autorisés à recevoir les voyageurs. Voilà pourquoi les touristes convergent vers les mêmes îles (rassurez vous il y en a pas mal). Nous avons sélectionné quelques îles ayant le meilleur rapport qualité-prix (par rapport aux autres options d’hébergement à San Blas).

 

L'idée que l’on se fait sur les San Blas et la réalité:

L’idée de carte postale que l’on se fait de San Blas est réelle et sans filtre ni retouches ! Il faut tout de même bien comprendre que derrière celui qui prend la photo un certains nombre de points moins glamours peuvent “décevoir” des voyageurs qui pensait arriver à Bali (commodités, aménagements touristiques et services inclus) - c'esgt le cas sur tous les post instagram et compagnie du monde entier. Il faut avoir l’esprit aventurier, curieux et roots, en quête de découverte pour pouvoir apprécier San Blas à sa juste valeur. Si cela correspond à vos attentes, alors San Blas est bel est bien un petit paradis.

80% de nos voyageurs reviennent enchantés de leur expérience en terre Kuna Yala.