Toutes les publications (67)

Trier par

Voyage du 23 Mars au 09 Avril 2018

Nous avons passé un magnifique voyage au Panama,

Nous remercions l'équipe de Tout Panama: Sophie, Marc et Laurie pour leurs conseils, le suivi et leurs professionnalismes, vraiment merci beaucoup!!!! Le concept du réseau Tout Panama est super, je pense qu'on essayera dans les années à venir de visiter "ToutPerou ou ToutEquateur" 

 

Nous sommes arrivés le 23 Mars chez Marc Familial dans la matinée, où Alva nous a accueilli chaleureusement et où nous avons retrouvé Sophie et Laurie pour le Briefing. 

- Le Samedi 24 au Dimanche 25 Mars - 

Direction les San Blas pour la formule petit-budget prise avec Tout Panama

Alfonso est venu nous chercher à l'hôtel à 5h30 et nous sommes arrivés sur notre île vers 9h45 environ, waw c'était superbe!!

Nous avons adoré, nous avons profité de la plage, du snorkeling, des repas avec les Kunas (qui annoncaient le diner avec la corne de Brume) et degusté un peu de Rhum local : L'abuelo (très bon)^^

- Du 25 au 31 Mars -

De nouveau sur Panama city chez Marc Familial

On a profité de la semaine pour voyager à la journée:

- Visite du Casco Viejo, déjeuner au Mercado de Marisco

- Randonnée au Cerro Ancon et Parque Metropolitano où on a vu des paresseux

- Visite du Biomuséo un peu cher (18$) mais il vaut le coup, avant de se balader sur le Causeway

- Excursion au canal de panama et aux écluses de Miraflores, très bien!

- Excursion chez les Emberas Drua nous avions loué une voiture à la journée en passant par ToutPanama ce n'était pas cher pour faire l'aller et retour, et nous avons passé une belle journée très interessante et riche  avec les Emberas

- Du 31 Mars au 2 Avril 

Nous avons loué une nouvelle voiture la Huyndai Creta option1 (elle est facile à conduire malgrés les 5 min à s'adapter à la conduite automatique ^^)

Direction Santa Catalina, la route ce fait bien et les derniers virages sont comme des montagnes russes (moins qu'aux San Blas ) et attention aux dos d'âne car on les voient au dernier moment et il n'y a pas d'indications.

Nous avions réservé à Oasis Surf Camp, magnifique!!!!!!!!!!! je conseille surtout à l'arrivée quand on se rend compte que pour acceder à notre petit coin de paradis il faut traverser la rivière (qui relie le Pacifique) :)

Le premier jour on l'a fait à pied et on a attendu la marée basse le lendemain pour traverser en 4x4.

Comme nous sommes Surfeurs nous étions ravis d'avoir le spot juste en face de notre logement avec une location de surf 50% moins cher, génial!!

Les hôtes sont adorables et ils ont une cuisine spécialisée en poisson et italienne :)

Attention où vous garer votre 4x4 car il y a beaucoup de cocotiers

Le lendemain nous avions décidé de faire l'excursion snorkeling à Coiba avec l'Hôtel Iguanito (merci Sophie et Laurie pour ce bon plan) Joan et Chris sont très sympas et ils parlent Français.

Nous avons eu beaucoup de chance car nous avons vu: une multitudes de poissons, des requins des tortues et.... un requin-baleine WAW Le rêve!!!!! C'était incroyable de pouvoir nager avec lui (moment fort du voyage)

Du 02 au 04 Avril

Direction Boca Chica - Ile Boca Brava

Un peu triste de quitter Santa Catalina

Nous sommes arrivés à Boca Chica où nous avons chercher une lancha pour nous emmener sur l'ile de Boca Brava. (4$ par personne)

Nous avions réservé au Howler Monkey

Alors là changement de décors, on est plongé dans la jungle et entouré de Mangroves, nous dormions dans un logement en bois surplombant l'océan pacifique et à côté des singes hurleurs. Au programme plage et Farniente

Le lendemain nous sommes retournés à Boca Chica pour se ballader et nous avons réservé l'excursion Mangrove pour le soir avec l'hôtel Bocas Del Mar (les hôtes très sympas aussi sont Belges), superbe excursion pour voir le couché du soleil et admirer les spatules rosés et d'autres oiseaux des mangroves, le capitaine du bateau et notre guide étaient très interessant.

Du 04 Avril au 07 Avril

Direction Boquete dans la montagne superbe moment aussi :)

Nous avions réservé l'hostel Bambuda Castle,

un petit chateau surplombant la vallée, avec vue sur le Volcan Baru et une piscine et jacuzzi.

Les hôtes et voyageurs sont adorables on a passé de bons moments avec eux, il y a possibilité de faire sa propre cuisine ou de réserver le diner pour le soir.

Nous avons fait plusieurs excursions avec eux car l'avantage c'est qu'il y avait une navette qui venait nous chercher et nous ramener à l'hostel.

- Excursion Randonnée en cheval dans la montagne et la fôret super bien car étant débutante ça s'est bien passé.

- Excursion Finca Café Los Jefes - De la Luna- très interessant je recommande

Levée à 5h00 am pour admirer le levé de soleil sur le Volcan Baru qui a été complétement dégagé :)

- Excursion aux Cangilones le canyon , on s'est éclaté avec les locaux à sauter dans l'eau et remonter en escalade naturelle, il faut allé vers eux et leur demander si ils peuvent vous guider pour remonter (ils connaissent très bien les voies)

- Randonnée aux trois cascades (on a du mettre 1h30 aller et retour) superbes et très drôle car pour acceder à la dernière cascade il faut des bonnes chaussures et des vêtements que vous n'avez pas peur de salir ^^

Du 07 au 08 Avril

Direction El Valle où sur le chemin on s 'est arrété au Mirador de la Cruz pour avoir un aperçu de la vallée et du volcan, puis on a dormi chez "Los Colibris" deux Français et leur fils adorables, ils nous ont fait passé une très bonne soirée et on a échangé sur l'histoire du Panama, les excursions dans El Valle... leur jardin est très beau avec une piscine naturelle et la possibilité de voir des colibris, (ils ont même des produits gel douche yves rocher :)

Le 08 Avril comme on devait ramener la voiture à Panama City, on a décidé  d'aller aux termes  (3$ le masque d'argile) avant de se relaxer dans les bains à 38 degrés^^)

On a été voir également les papillons, notre guide en passionné nous a appris pleins de choses à ce sujet.

Soirée à Panama City à Marc Familial et débrief avec Sophie et Laurie 

Nous étions un peu triste de devoir repartir en France mais nous sommes repartis heureux!!!

 

Vraiment un super voyage 

Merci encore à toute l'équipe!!!

Lara et Martin

 

Lire la suite...

En séjour au Costa Rica pour 6 semaines, nous prévoyons de faire une petite incursion au Panama.

J 1 - vendredi 26 janvier : Vol San Jose-Panama City

A l'arrivée sommes attendus à l'aéroport par le chauffeur de taxi de Toutpanama qui nous conduit à l'hotel Marc Familial (Panama House). Hôtel simple, accueil sympa, chambre petite mais propre et très bien équipée.

Le soir briefing très sympa avec Sophie et Typhene, (les deux fées de Toutpanama comme nous l'avons lu par ailleurs). Nous aurions aimé voir les San Blas et Sophie nous parle d'une solution qui nous conviendrait mieux que celle qui consiste à y aller en lancha et dormir sur des matelas posés au sol... Nous sommes un peu âgés (72 et 78 ans - mobilité réduite) et au vu de l'expérience de Typhene, la traversée en lancha ne nous emballait pas du tout... pas plus que de dormir par terre. L'autre solution consiste à y aller en avion, et séjourner dans un "hôtel" plus confortable. Nous sommes preneurs et Sophie va s'employer à nous trouver une place dans le temps qui nous est imparti.

Repas dans un ravissant restaurant de la Vieille ville et retour à l'hôtel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J 2 - samedi 27 janvier.

Le matin visite du Casco Viejo en taxi. Danilo notre chauffeur de Toutpanama nous fait découvrir les monuments intéressants, nous arrête quand on veut pour prendre des photos et, en bon guide, nous donne toutes les explications nécessaires. Notre anglais n'est pas formidable (l'école est loin derrière nous) mais Danilo est patient...

 

L'après-midi Danilo nous conduit voir les écluses de Miraflores. Nous regardons passer un énorme porte-containers - très impressionnant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Retour et repas à l'hôtel.

 

J 3 et 4 - dimanche 28  et lundi 29 janvier.

Nous prenons possession de notre voiture louée par l'entremise de Toutpanama chez Dollar et en route pour El Valle par la transaméricaine.

Nuit à l'hôtel Valle Verde : trés bon accueil dans cet hôtel noyé dans la verdure et les fleurs, un peu excentré du village. Nous décidons d'y rester une journée : visite du village, marché artisanal et les environs.

J 5 - mardi 30 janvier

Dans l'attente des nouvelles de Sophie pour les San Blas nous décidons de partir pour Pedasi. La route est longue, un peu monotone...

Pedasi est un beau village avec des maisons bien décorées, des plages assez sauvages et une très bonne pizzeria : La Bohemia.

Nuit dans un petit hôtel familial très simple et propre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J 6 - 7 et 8 - mercredi 31 janvier, jeudi 1 et vendredi 2 février.

Nous décidons de retourner à El Valle, au même hôtel Valle Verde.

Sophie n'a pas pu trouver un avion pour les San Blas : c'est la pleine saison et de plus le week-end... tant pis ! nous aurions dû nous y prendre plus tôt !

Nous restons à El Valle pour profiter du bon climat, de la piscine de l'hôtel... et des multiples promenades qui nous permettent d'admirer de magnifiques propriétés très bien entretenues. Nous allons également jusqu'au bout de la Punta Chame.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J 9 - samedi 3 février.

Retour à Panama City chez Marc Familial, et rendons la voiture.

J 10 - dimanche 4 février.

Nous faisons appel à Danilo pour nous conduire au lac Gatun. IL nous recommande un capitaine de lancha qui nous emmène au plus près du canal et des gros porte containers. Puis au bord des rives où nous sommes accueillis par des singes capucins et tamarins. Au loin nous apercevons des singes hurleurs. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'hôtel.

J 11 - lundi 5 février.

Retour au Costa Rica.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     EN CONCLUSION :

 

Voyage certes très (trop) court mais qui nous a permis de découvrir Panama City, ville aux multiples facettes et pleine de contrastes : des buildings ultra modernes cotoient d'autres qui semblent prêts à s'effondrer, petites habitations vieillottes au pied de ces gratte-ciels, extrême richesse et pauvreté...

Contraste aussi entre la capitale et les villages visités qui ont gardé leur mode de vie très simple - et encore, nous n'avons pas visité les villages des Amérindiens.

Et la gentillesse des habitants qui, comme au Costa Rica, nous communiquent leur joie de vivre.

Un grand MERCI à Sophie, à Typhene qui se sont démenées pour nous rendre ce séjour agréable et sans souci. A Danilo également qui nous a consacré beaucoup de temps, toujours avec le sourire.

Nous reviendrons peut-être au Panama... pour les San Blas...

 

 

Lire la suite...

Court-Séjour au Panama Superbe !!!!

Bonjour à tous, 

Je reviens d'un superbe séjour au Panama, je remercie Sophie et Marc pour leur gentillesse et pour leur connaissance du pays et leur expertise. 

On se sent plus libre et en sécurité c'est rare et agréable!!

Je ne suis restée que 6 jours car je voyage dans toute l'Amérique Centrale.

Le programme: Du Mardi 06 Mars au Lundi 12 Mars

  Arrivé le Mardi soir fatiguée j'ai été contente de rencontré Danilo à la sortie de l'aéroport et qui m'a amené chez Marc Familial, j'ai pu bénéficier des conseils de Sophie qui m'a beaucoup aidé pour organisé  la suite de mon parcours (je n'avais rien prévu a part les San Blas) :) 

Le Mercredi 07 Mars 

Départ tôt 5h10 direction les San Blas pour 2 jours/1 nuit

Le chauffeur est venu me chercher à l'hôtel direction le port des San Blas, sur le chemin j'ai eu un arrêt au supermarché pour acheter de l'eau et quelques snack (n'hésitez pas d'ailleurs car la cuisine Kuna bien que délicieuse était en petite quantité, Sophie m'avait prévenu).

Au port on est venu me récupérer en Lancha direction mon île paradisiaque, Waou!!!! c'est vraiment superbe!! Au programme Baignade, Farniente, et excursion pour aller faire du snorkeling autour d'une épave, le rêve!! 

 

Le lendemain de retour sur Panama City, j'ai pu profiter de la ville, je suis allée au Cerro Ancon où j'ai pu voir un paresseux et des Agoupis, puis je suis allée me balader dans le Casco Viejo (avec l'idée de m'acheter le fameux Panama :))

Sacré journée qui a fini en beauté en allant déguster une Corvina au marché du poisson Miam!!!

Le Vendredi 09 Mars et Le Samedi 10 Mars

Je suis passé par ToutPanama pour réserver ma voiture, niquel tout c'est bien passé, j'ai pris un suv bien manéable, direction El Valle 

Au programme Randonnée à la Indian Dormida, Cascade et sources d'eau chaudes avec masque d'argile haha je vous le conseille!!

Le soir j'ai dormi dans une auberge de jeunesse: La Casa De Juan, Ian le propriétaire est super sympas et l'ambiance Roots m'a bien plu.

El Valle est très jolie c'est un changement de décors, on passe des plages paradisiaques aux volcans/montagnes et orchidées/bougainvilliers... J'ai adoré!!

 

 

Le Dimanche 11 Mars

J'avais rendez vous avec Segundo pour aller voir les Emberas.

J'ai pu apprendre leur histoire, danser avec eux, manger du poisson grillé au feu de bois dans des feuilles de palme avec des patagones et en dessert ananas et pasteque miam!!, puis j'ai découvert les plantes médecinales avec l'homme médecine du village, avant d'aller nager près d'une cascade.

 

De retour vers 15h00 j'ai pu faire la route pour aller voir le Canal de Panama aux écluses de Miraflores!!!

Quand même je ne pouvais pas quitter le Panama sans allez voir le Canal :) 

 

Après un dernier verre et dernier repas j'ai du partir du Panama le lendemain, j'ai été agréablement surprise par ce pays que je ne connaissais pas et étonnée car il recèle bien des richesses!! Pour sure je reviendrai et je repasserai par le réseau!! je remercie encore une fois l'équipe de ToutPanama qui ont été au top, ainsi qu'Alva pour son accueil chaleureux chez Marc Familiale!!

 

Merci encore et Hasta Pronto!!

 

Marine DUPUY

Lire la suite...

panama 2018

Très bon accueil de tous les intervenants de Tout panama  : Sophie , Tiphaine ,les employés de l' Hôtel casa panama , Refugio del rio , les kunas des îles san blas , avec qui  Marc nous a mis en relation . Pas de surprise dans les prix annoncés et nous avons pu constater l'extrême honneteté des panaméens .

2 adresses à panama city pour manger et discuter avec d'authentiques panaméens : bar restaurant "coca cola " place santa anna et le restaurant de poissons du port de pêche .

A recommander à boquete , un couple de panaméens (encore étudiants) très sympathiques peuvent vous guider sur tous les sentiers de la région : ils ont monter leur propre "agence" : panamanature16.wixsite.com/panama-nature16 . Ils sont jeunes , enthousiastes  ...(c'est de la publicité gratuite !)

Pour les îles , éviter les samedis et dimanches , beaucoup de jeunes  locaux déferlent ( c'est normal , c'est leur pays) trop bruyants pour ceux qui cherchent la tranquillité de petits paradis . Des policiers patrouillent sur les plages de Bastimentos à bocas del toro car pas très sûres nous a-t-on dit mais nous n'avons rien remarqué sinon l'extrême saleté du village à éviter .

Les vols intérieurs sont bien organisés , évidemment plus chers que les déplacements sur route mais que de temps gagnés et surtout moins de fayeur !

En conclusion , un pays très calme ,accueillant ,peu cher avec une grande diversité de paysages . Sans oublier l'origine du canal , un peu français quand même !!!

 

 

Lire la suite...

Petite incursion au Panama

Au retour de notre séjour à Cuba nous avons décidé de faire un petit passage au Panama. Aprés notre premiere nuit chez Marc(base familiale) un trés bon accueil, nous devions prendre l'avion pour les San Blas, mais catastrophe nous l'avons loupé, que faire vols et séjour perdu! Allo tout Panama ....pouvez vous nous sortir de ce mauvais pas? Les petites fées de tout Panama ont sortie leur baguette magique et mis en action leurs antennes pour rapidement récuperer le coup. Elles nous ont proposé un transport en voiture puis 4 heures de lancha pour le lendemain et ont négociés le vol retour, et de plus des propositions de balade pour la journée. Ouf nous n'avons pas tout perdu! Si vous hésitez encore de prendre les cartes Prémiun et assistance nous ne regrettons pas notre choix sans elles tout etait perdu. Encore merci Thiefaine et Sophie.                                                                                                                                    Donc l'aprés midi nous sommes allés au lac Gatun naviguer au milieux des portes containners suivit d'une virée dans les meandres du lac au coeur de la foret à la recherche de singes tortues et oiseaux de toutes sortes. Une belle balade que nous conseillons vivement.                                                                                                                                                                          Le lendemain départ matinal pour une traversée de l'isthme en voiture avec un dernier regard bien veillant de notre chaperon Thiefaine, elle nous avez prevenue la traversée en lancha qui suit ne sera pas une partie de plaisir (elle meme à vecue un enfer).Les 2 heures de voiture se terminent par des montagnes Russes sur les colines avant la cote qui nous accueille dans un léger crachin. A l'embarcadère agitation autour des lanchas un clapo et une petite brise viennent du large et n'annoncent rien de bon. Nos compagnons (loceaux) de traversée couvert chaudement s'equipent de baches en plastic, nous enfilont nos sacs dans les poches plastic fournis par Thiefaine, et nous voila partie pour une nouvelle aventure! Cette trasersée ne fut pas l'enfer mais l'horreur , un moteur nous fais défaut nous faisons plusieurs escales pour réparer, la traversée s'éternise, à chaque fois que nous croyons arriver.... non ce n'est pas la bonne. La dernière étape sera la plus pénible la mer se durcie des creux de plus de 2 mètres les vagues passent par dessus l'embarcation,qui frappe la mer avec violance au final 8 h de traversée trempés jusqu'aux os transit de froid, épuisés nous débarquons sur une petite ile "Mamiputu" accueillit par le grand sourire de Eugénio et son épouse de la communauté des San Blas.Ce voyage en bateau sera à oublier, n'hésitez pas à venir en avion ,nous l'avons testé au retour aucune comparaison possible.                                                                                                            Suite du séjour sur l'ile sans encombre, bungalow rustique dans les courants d'air, repas prépares avec gout ,visite de la communauté et d'une petite ile rien que pour nous, une belle expérience dommage trop courte . Nous quittons avec regrets nos hotes si sympathiques et curieux de notre vie .                                                                                                                                    Encore merci aux fées de tout Panama. Que nous recommandons vivement.                                                                                                                                                                             Les photos et la suite de notre séjour prochainnement.

Lire la suite...

Panama décembre 2017

Avec mon ami nous avons passé les fêtes de fin d'année au Panama. Destination dépaysante, atypique, parfaite pour couper du quotidien, se ressourcer et découvrir l'Amérique Latine. 

Notre séjour a malheureusement démarré avec un avion cloué au sol à Lyon pour cause de neige... Nous sommes donc arrivés à Panama City avec 24H de retard sur le planning initial. Cela nous a  laissé 11 jours pour découvrir ce pays qui semble petit mais qui a énormément de choses à faire découvrir.

Nous avons donc choisi de faire un maximum pour rattraper ce retard. Avec le recul, nous nous rendons compte qu'en voulant tout faire nous n'avons pas pu profiter pleinement des endroits visités. 
Un conseil pour les futurs voyageurs, sur une quinzaine de jours, sélectionnez maximum 3 points de chute pour avoir le temps de profiter. Il faut également noter que la Panaméricaine est très praticable mais ne permet pas de rouler au-delà de 80 km/h (attention à la police sur place, en été ils sont très présents... Nous en avons fait l'expérience !). Nous n'avions pas figé notre itinéraire avant de partir (et heureusement étant donné notre retard), Sophie de Tout Panama nous a donc été d'une grande aide pour organiser l'itinéraire en nous donnant des indications sur le temps de trajet entre chacun des lieux, et en nous préconisant un nombre de jours à rester sur place. 

L'été commence mi décembre, nous avons donc profité d'un temps (presque) toujours idéal : environ 30 degrés, le soleil étant au beau fixe. Parfait pour se balader, sans avoir trop chaud. Nous sommes rentrés avec de belles couleurs, attention aux coups de soleil, nous avons utilisé de la crème solaire 50 !

Nous avons organisé notre séjour comme suit :

-Arrivée à Panama City, le mardi 19 décembre. Après plus de 24H de trajet nous étions soulagés de voir le chauffeur de Tout Panama nous attendre dès la sortie de l'avion. Le coût de la navette (30$) peut sembler important pour aller de l'aéroport à Panama City mais se déplacer seul, en voiture ou en transport en commun de l'aéroport à son hébergement n'est vraiment pas recommandé. Conduire dans Panama City est dangereux et difficile nous avons évité un maximum de le faire. 
Nous avons séjourné à l'hôtel Panama House (hotel Marc familial). Nous avons été très bien accueilli et y avons très bien mangé pour notre première soirée.

Dès le lendemain matin nous rencontrions Sophie pour le briefing. Ce moment a été très important pour planifier la suite du voyage, Sophie nous a donné un maximum d'informations pour nous permettre de profiter de notre séjour. Sophie nous a remis une puce de téléphone Panaméenne ce qui nous permettra par la suite d'avoir accès à Internet et d'utiliser WAZE comme GPS. 

Nous avons choisi de louer une voiture (réservée en amont avec l'aide de Tout Panama) afin de nous permettre d'être autonome et de nous déplacer librement. Une fois la voiture récupérée, nous avons pris la route pour Santa Catalina, premier point d'arrêt. Nous avons roulé avec Waze, attention à ne pas vous y fiez aveuglément, le GPS se perd parfois et allonge (lourdement) la durée du trajet... Nous avons logé à l'hôtel Iguanito, chez Juan et Chris, très bon logement, proche des plages et en plein cœur du village. Les propriétaires des lieux parlent français et se feront un plaisir d'échanger avec vous et de vous donner les bonnes adresses.
Les vacances démarrent vraiment lorsque l'on découvre l'océan, l'eau chaude et dégustons les premiers plats de poissons.

Nous n'avons pas eu le temps de le faire mais nous aurions beaucoup aimé faire l'excursion sur l'Ile Coiba. Les voyageurs que nous avons croisé nous ont fait regretté de ne pas avoir pris le temps d'y aller.

Nous avons poursuivi le séjour à Boquete. Changement de décor total, ce qui fait clairement le charme du pays. Nous nous retrouvons dans la région montagneuse du Panama, le climat change également. Préparez-vous à plus de grisaille et à une bruine assez présente... Notre séjour avait pour objectif de monter le volcan Barù. Nous avons logé à l'auberge de jeunesse "Bambuda Castle", lieu atypique et très sympa. Nous y avons rencontré de nombreux voyageurs avec qui nous avons pu partager notre circuit et nos expériences. Le lendemain de notre arrivée nous nous sommes préparés à monter le volcan : départ à minuit au début du chemin, 6H d'ascension sous la pluie et avec du vent, arrivée au sommet à 6H. Malheureusement, le brouillard ambiant ne nous a pas offert la vue escomptée (nous avions pourtant bien surveillé la météo avant...), la descente nous a pris 4H, nous étions très fatigués à la fin, mais cela reste une très belle expérience. Cette randonnée est très difficile, les 14km d'ascension sont longs, 10% de dénivelé de moyenne... Il faut être en forme et bien équipé avant de monter, en haut il fait froid ! Et si comme nous la pluie vous accompagne tout le long du parcours vous serez gelés à l'arrivée. 

Pour nous remettre de cette performance sportive nous avons passé 3 jours sur l'ile de Boca Brava, du côté de Boca CHica. Nous avons adoré ces trois jours au cours desquels nous avons pu nous reposer. Nous avons fait la visite des îles via l'excursion proposé par notre hôtel (Boca Brava), c'était très sympa. Nous n'avons pas croisé beaucoup de poisson mais avons fait des pauses sur plusieurs îles. Nous avons même rencontré des locaux le jour de Nöel, cuisinant sur la plage, ils nous ont offert le repas.

Ces 3 jours nous ont permis de nous ressourcer. Nous avons repris la route pour rentrer à Panama City, dans notre point de chute : Panama House. Le lendemain nous partions pour les San Blas, histoire de finir notre séjour en beauté ! Nous avons choisi l'option petit budget de Tout Panama. Le trajet pour se rendre sur place est un peu long, mais ce que l'on découvre au bout du trajet couple littéralement le souffle. Nous avons passé deux nuits sur place. Je vous conseille vivement de faire une excursion le deuxième jour car  cela vaut le détour. Nous sommes allés dans la piscine naturelle aux étoiles de mer, magnifique ! Nous avions lu dans tous les guides de ne pas passer au Panama sans aller au San Blas, je vous confirme qu'il ne faut pas louper ça !

Nous avons terminé le séjour par une journée à Panama City pour découvrir EL Casco Viejo et faire nos achats. 

Pour résumer, un très beau voyage pour nous ! 

 

Lire la suite...

Panama décembre 2017

Buenas!! Tout fraichement rentrés de ce voyage, je vous propose un aperçu de notre voyage en couple du 17 décembre au 2 janvier.

Nous avons réservé les billets au mois d'octobre (depuis Genève). Surveillant les prix depuis le mois de juillet, nous avons opté pour des billets avec KLM à l'aller et air France au retour dont les prix avaient baissé : agréable voyage. Nous n'avions réservé aucun hotel à part le premier et le dernier jour et avons toujours trouvé de bons établissements libres (un peu de chance?)

Arrivés à 16h40 à Panama, nous avons rapidemment pu prendre notre taxi (30$) pour nous rendre au bed and breakfast Panama house. Le rapport qualité-prix est très bien. Nous sommes allés manger dans un quartier voisin au Trapiche, un restaurant local. Première dégustation avec la prise d'un plat local au hasard: de la couenne de porc... pas terrible du tout! Heureusement nous mangerons bien mieux le reste du voyage.

En attendant notre avion pour Bocas le lendemain, nous allons faire un tour au marché au poisson en prenant le métro à quelques pas de l'hotel. Nous ne croisons aucun blanc et sommes directement dépaysés. Nous marchons le long de la baie jusqu'à l'autre côté de la ville (building). Il fait très chaud, nous sommes presque les seuls fous à nous promener. Nous nous rendons l'après-midi via UBER à l'aéroport (nous avons pu constaté un prix 2 fois moins cher qu'avec les taxis et pas besoin de négocier). L'enregistrement se fait en 5 min, mais le vol a 2 heures de retards, "standard" nous dit-on. Nous sortons donc un moment et nous trouvons un très bon restaurant de sushis à 15 min à pieds.

Arrivée à Bocas, un local nous propose directement de nous amener à notre hotel sur l'ile de Carenero pour 2$ chacun. Nous logeons à Casa del Mar à Carenero pour 2 nuits, endroit très calme tenu par des français. Pour se baigner, il faut traverser l'ile par la jungle (10 min à pieds) et vous tomber sur de magnifiques plages désertes. Loger sur cette îles est idéal car elle ne se trouve qu'à 2 minutes en bateau de Colon où vous pourrez aller manger le soir et vous avez sur place accès à de très belles plages.
Les matins, il pleut, et nous décidons de ne pas faire de tours organisés en bateau. Nous allons en bus l'après-midi jusqu'à playa del Drago puis marchons 20 min jusqu'à playa Estrella. L'eau est très claire et il y a plein d'étoiles de mer. Le lendemain, nous louons des vélos électriques pour aller à playa del Drago: mer très agitée, mais grand plage de sable déserte. Le chemin à vélo est très agréable et nous nous arretons à un petit bar sur le chemin avec piscine, hamacs, ping pong. N'ayant pas fait d'excursions, nous n'avons pas croisé beaucoup de touristes et nous gardons un bon souvenirs de ce coin.



20-21.12: Nous partons pour Isla Pastore où nous réservons à Finca vela lodge. Les photos semblaient belles, mais en vrai l'endroit est vraiment paradisiaque. 4  lodges indépendants, rien d'autre sur l'ile, des hotes hyper sympas, des pirogues, des paddle, des hamacs, ... On peut faire du snorkeling autour du lodge où il y a du corail, des étoiles de mer et des poissons. Idéal pour se reposer et avoir l'impression d'être coupés du monde!

22.12: nous devons récupérer une voiture de location à David. Nous essayons de prendre un bus à David vers midi, mais beaucoup de locaux attendent déjà, on nous dit qu'avant 1h30 nous n'aurons pas de place. Nous négocions avec un taxi qui nous amènera pour 90$ et nous trouvons une famille panaméenne qui veut bien faire le voyage avec nous. En 3h nous serons arrivés, nous avons économisé 2h de trajet et avons pu récupéré notre voiture à temps. Nous partons pour Boquete au "Bambuda castle" dans des chambres "igloo". Hotel très bien mais un peu en dehors. Mieux vaut une voiture pour ne pas avoir à payer 30$ à chaque excursion que l'on veut faire. Dans l'ensemble nous conseillons une voiture à Boquete. Le sentiers de promenades sont éloignés du centre ville et les sources d'eau chaude loin de l'arret de bus.

Activités: sentier de quetzal, il pleuvait et le gardien nous a conseillé de faire demi-tour après 2h, quand nous commencions à rentrer dans un chemin un peu plus "jungle".

Sentiers des 3 waterfalls: très joli, impression d'être dans la jungle (2h aller-retour).
Sources de caldera: très très chaud! Nous avions besoin de chaud car à Boquete, il faisait à peine 20 degrés avec de la pluie et après 20 min de voiture nous avions le soleil et 30°C. Nous étions bien moins motivés à aller nous tremper dans 35°C, mais l'endroit est quand même joli à visiter. Seule une famille était là quand nous sommes arrivés et comme les bassins sont très petits, ce fût idéal. Il y a aussi une rivière froide juste à côté.
pas de montée au volcan Baru: le temps est pluvieux......
Nous avons fait encore 1 nuit au Garden In à Boquete, très bon hotel (conseil, service, petit déjeuner, literie, oiseaux), mais comme il pleut encore, nous partons pour Bocas brava le lendemain. En route, nous nous arretons aux cangilones de Gualaca. Il y a beaucoup de locaux (jour ferié, 25 décembre) et nous sommes les seuls touristes, mais nous nous trouvons quand même un petit coin tranquil de rivière à qq minutes de marche. Coin très sympa.

Nous continuons la route jusqu'à Boca chica.

25-26.12: Nous allons à boca brava à l'hotel Howler bay. Le trajet en bateau coûte 3$ par personne. Nous sommes accueillis par une famille locale qui ne parle qu'espagnol. Ils proposent de nous faire à souper comme nous n'avions rien prévu, mais peut-être qu'en temps normal il aurait fallu réserver. Il n'y a aucun autre moyen de manger, l'hotel d'à côté ne fait à manger que pour ses hôtes. Le lieu est magnifique, cabane vitrée avec hamac et vue sur l'océan, plutôt sommaire mais propre et confortable; on entend les singes hurleurs, beaucoup d'oiseaux et l'on peut marcher jusqu'à une petite plage déserte. Si vous êtes à la recherche de nature et de calme, c'est idéal. Le wifi ne fonctionne pas vraiment.

Nous n'avons pas fait le tour des îles en bateau.

26-27-28: Santa Catalina
Le trajet en voiture est assez long (4h) et nous trouvons un hotel libre sur place: l'Hotel Iguanito. La chambre est confortable mais pas du tout insonorisée. Nous n'avions pas eu l'habitude d'avoir des voisins de chambre jusque là ;-) Le wifi ne fonctionnait pas vraiment non plus, mais il y a un wifi publique pour 2.5$/heure pour dépanner. Nous avons mangé pas loin de là, sur la route principale: le Chillout, très bon et peu coûteux ( pâtes, langoustes, poissons).
Nous avons principalement fait du surf et n'avons pas été à Coiba.  Nous avons apprécié l'ambiance du lieu.


Nous devons rentrer sur Panama et faisons une halte à Casa Mojito qui se trouve à 4h de Santa Catalina sur la plage de Santa Clara. Très bon bed and breakfast tenu par des français, jolie chambre, petite piscine en companie de leur chats, déjeuner avec pleins de fruits et du pain maison :-)
La plage est plutôt fréquentées par des locaux en vacances, mais n'est pas surpeuplée non-plus.
Un restaurant au bord de la route principale : le Xoko, est très bon (poisson, ceviche frito, gambas, légumes grillés et sangria :-) )

Le lendemain nous prenons la route pour le monkey lodge, un établissement à une demi heure de Panama city, perdu dans la forêt et proche du parc Soberania. Ils proposent 4 bungalows dans un très beau jardin, avec une piscine et un coin hamac très agréable (malheureusement nous avons eu beaucoup de pluie), des chiens et des singes pour vous tenir compagnie et le petit dejeuner et le diner sont très bons. Des excursions sont proposées (sur la canal, village emberra, treck dans la jungle etc), mais nous avons simplement été marcher par nos moyens sur des sentiers balisés et avons pu voir des singes, des coatis, des oiseaux, etc.... (il y a tout un réseau de sentiers  facilement accessibles en voiture de 10 à xx km à l'entrée du parc soberiana et à partir de Gamboa). Nous avons pu observer le canal depuis les ponts et la route, mais n'avons pas fait de visites. Un Joli restaurant se trouve à Gamboa, vous pourrez observer des crocodiles et partir en excursions en bateau juste à côté.

31.12: Dernière nuit à Panama. Nous rendons la voiture à l'aéroport d'Allbrook et prenons un UBER jusqu'au casco viejo, Hotel central pour 5$. L'hotel est très beau, avec une piscine sur le toit et un énorme petit déjeuner. Dans ce quartier, nous ne croisons quasiment que des touristes, mais la beauté des ruelles, les bars- restaurants et les vues sur les buildings de Panama city depuis les rooftops en valent la peine. Tout se fait à pieds, mais les prix sont par contre aussi plus "touristiques" :-)

Divers et impressions:

- Pays intéressants à visiter car les distances sont "courtes" pour passer des caraïbes au pacifique, par les montagnes. Les paysages changent rapidemment, vous êtes à Panama et 30 minutes plus tard en pleine jungle. Les ambiances sont très différentes d'un lieu à un autre et vous pouvez pratiquer pleins d'activités différentes.
- Les paysages ressemblent un peu à ceux du costa Rica, mais il y a beaucoup moins d'animaux et nous avons pu observer plus de déchets. Les routes sont par contre très bien goudronnées partout et nous aurions pu presque choisir une voiture non 4x4.
- Les gens sont très gentils en général, avec le contact facile et nous nous ne sommes pas sentis comme des touristes avec un porte monnaie (nous étions aussi habillés très simplement...); pas de problème d'insécurité. Nous sommes par contre aussi restés à l'écart des esxcursions et visites touristiques, d'où ce sentiment peut-être d'avoir été hors tourisme.
- Attention les prix sont doublés voir triplés pour tout pendant les fêtes de Noel...... (les cartes des restaurant changent  aussi leur prix). Ca doit être génial  d'y aller hors saison.
- Pas de GPS nécessaire: Téléchargez Maps.me. Vous aurez accès aux itinéraires et à la carte du Panama hors ligne. Très utile pour se situer, même sur le sentiers de promenades. Tous les hotels sont bien indiqués, seuls les temps de parcours sont un peu optimistes.
- Espagnol: mieux vaut connaître quelques mots, car beaucoup ne parle pas anglais.
- Nous referions toutes les étapes que nous avons faites et ne regrettons aucun établissement choisi. Tout était de très bonne qualité. Si vous aimez le poisson, les langoustes et les ceviche, vous allez vous faire plaisir ;-)

Lire la suite...

18 JOURS AU PANAMA NOVEMBRE 2017

Préambule:

-Une découverte enthousiaste de ce pays méconnu pour ses attraits touristiques et c'est tant mieux pour ceux qui y vont !

-Attention aux distances ; La vitesse est souvent limitée à 80km/h (et n'excède jamais 100 km/h) sur la route centrale panaméricaine; Quant au réseau secondaire, il est souvent de très mauvaise qualité; nombreux nids de poule (voire plutôt d'autruches...), ornières, revêtement dégradé qui oblige parfois à rouler à 10km/h . Les tronçons les plus mauvais expérimentés: Pedasi-Playa Venao-islas canas,  les derniers 18 km entre Sonta et Santa Catalina. Nous avions loué via "Tout Panama" chez Dollar un véhicule de type urbain(Kia IQ10) assez confortable et à un prix très intéressant mais qui s'est révélé inadapté au "terrain" . Nous recommandons donc vivement la location d'un véhicule de type SUV suffisamment surélévé,voire un 4/4. Ne jamais rouler de nuit par prudence. Indispensable l'application WAZE pour circuler + une carte routière (car Waze ne connait pas tout..).

-Le paiement Cash est très souvent l'unique moyen de paiement; les retraits en DAB sont asseez coûteux, le plafond de retrait limité .

-La météo en Novembre a été parfois pénalisante: fortes pluies durant toute la journée empêchant toute activit, rivière inondant la route, ciel gris et tourmenté mais heureusement la température est restée chaude !

-Nous avions réservé tous nos hébergements ce qui n'est pas forcément nécessaire en basse saison ; il faut cependant  se méfier des week end fériés nombreux en Novembre dans les endroits plus touristiques ; les hébergements type B&B sont limités et souvent de petite taille.

-Parler espagnol est recommandé car l'anglais est peu parlé (hormis dans les hébergements) et le français encore moins !

- Se méfier des commentaires parfois un peu trop dithyrambiques du guide du " Petit Fûté" tant sur les lieux à visiter ou séjourner que sur les hébergements recommandés.

Notre itinéraire :

-3 nuits Panama City chez Panama House (chez Marc familial); hébergement local, typique, sympathique, bien situé dans le quartier moderne "El Cangrejo", commerçant, proche du métro mais au confort assez rustique (éviter chambre 8); Visite du Casco Viejo, marché aux poissons, El Cerro Ancon (magnifique point de vue sur la ville) avec possibilité de voir des animaux et des oiseaux, marché aux légumes ("Rungis local"), les écluses de Miraflores (vers 14h pour voir passer les bateaux venant de l'Atlantique), le musée du Visitor Center (très intéressant et pédagogique), promenade bien aménagée et agréable entre le Casco Viejo et la ville moderne.

miraflores.jpeg

-3 nuits El Valle chez B&B Puerta del Sol (piscine): Marché artisanal (assez bel artisanat et pas trop cher), Zoo el Nispero (très bien nombreux animaux), Aguas termales (sympa bien qu'un peu sommaire sur le plan des aménagements mais c'est ce qui en fait le charme aussi), Sendero de la Cruz (beau point de vue), cascades Chorro Las Mozas, Sentier de la India Dormida : 3h minimum aller-retour, randonnée exigeante, chaussures tennis minimum comme équipement car sentier caillouteux, escarpé, pentu et glissant; itinéraire mal balisé; nous nous sommes perdus ...mais grâce à des villageoises rencontrées dans un village "du bout du monde" nous avpns atteint le sommet (magnifique)

el%20valle.jpeg

-3 nuits Pedasi chez B&B Casa Lajagua . Arrêt en cours de route à Guaraje (petit village typique; Playa Venao (très beau site, plage quasi déserte et un hôtel sympa "Le Selina" que nous recommandons (ambiance "jeune" "surfeur"), Islas Canas (vues de loin car pluie torrentielle et horaire trop tardif pour y aller mais ça doit valoir le coup ..., Playa de los Desiderados(décevante car assez sale) , Playa El Arenal; De cette très belle plage excursion possible pour Isla Iguana; Pour 70 usd un pêcheur vous y emmène en lancha ; Rien à y faire de particulier : plage et baignade , Playa El Garita , Playa El Toro (très sauvage, déserte et magnifique); 2 nuits à Pedasi auraient peut être suffi ?

playa%20venao.jpeg

-2 nuits Santa Catalina chez Hôtel Santa Catalina. Accès difficile cause route (cf prémabule) et météo avec pluie torrentielle . Site très sauvage, touristes jeunes, surfeurs, "cool". Sentiment de bout du monde . Magnifique point de vue depuis la piscine de l'hôtel. N'avons pas pu aller à Isla Coiba cause météo (mais Sophie de "Tout Panama" nous l'a fait regretter...); Plage peu praticable et pratiquée cause météo !

santa%20catalina.jpeg

- 2 nuits Volcan chez B&B "la petite maison" (séjour prévu à l'origine de 3 nuits). Notre choix s'était établi sur ce lieu en lisant le "Petit fûté"(cf préambule) plutôt qu'à Boquete ; Même si le village de Volcan (situation, environnement, végétation) est agréable, nous pensons que résider à Boquete est plus simple et facilite la découverte de cette région. Le rapport qualité/prix de ce B&B a été décevant (même si le lieu est très beau) ; Le propriétaire français avec qui j'avais échangé et sur qui je comptais pour nous aider à faire quelques randonnées était absent ...Un peu difficile du coup de trouver les points de départ, les centres d'intérêt, les éventuels guides . Balade à Guadalupe (village agricole, charmant, authentique ), sentier des quetzales (non vus cause saison) fait à moitié: sentier pas facile, parfois effondré et où on trouve parait il des serpents agressifs ..Il nous a été déconseillé de faire ce sentier seuls et nous confirmons. Coffee tour à la Finca Cerriada passionnante mais prix assez coûteux (70 usd); Miguel , le petit fils de la famille, est charmant; il raconte avec passion l'histoire de sa famille digne d'un bon scénario de film, donne de nombreuses explications sur la culture du café (le top le "gheisa coffee"), les animaux, les insectes, les plantes, la fabrication du sucre de canne et ne compte pas son temps ; il est venu nous chercher et nous a raccompagné dans notre B&B ; 3 heures vraiment passionnantes qui nous a permis de ne pas regretter notre choix de séjour à Volcan. Boquete est une petite ville touristique mais encore très authentique

volcan.jpeg

- 2 nuits à Playa Santa Clara chez B&B Villa Botero; Plage vraiment magnifique, animée le week end par les locaux mais déserte en semaine; deux restaurants qui permettent de s'abriter sous des "paillotes" et de déguster de la langouste pour une somme modique (entre 15 et 25 usd /personne). Hébergement de qualité (certes un peu cher pour la basse saison 125 usd la nuit) à 2 pas de la plage . Piscine et un très bon petit déjeuner (viennoiseries délicieuses, pain maison, jus de fruit frais, fruits ). En dehors de la plage rien à faire et restauration limitée le soir (les restos de la plage ferment à 20h)

santa%20clara.jpeg

-2 nuits à Panama City ; Hôtel Hampton by Hilton et Granada Urban (très bien situés dans le quartier du Cangrejo et bon rapport qulaité/prix) .Cette ville nous a beaucoup séduit et de notre point de vue mérite de s'y attarder. Balade à pied et à vélo sur la jetée Amador (très sympa ). musée du canal dans le Casco Viejo . Shopping (cours du dollar intéressant pour achat sportwear).

panama%20amador.jpeg

Conclusion:

Sophie nous a fait regretter de ne pas être allé à Bocas del Toro  et aux San Blas ....Nous avions opté pour un séjour plutôt nature que plage, ne pas courir et profiter des lieux choisis de séjour .

Nous n'avions pas fait appel à la formule "Premium" proposée par "Tout Panama" et pas non plus demandé leurs conseils pour élaborer notre circuit; Leur accueil à notre arrivée briefing + debriefing à notre retour, leur disponibilité et réactivité nous incitent à revenir au Panama pour séjourner à Bocas et aux San Blas

Un grand merci encore à Marc et Sophie

Jean Pierre et Catherine Vidal

;

Lire la suite...

Séjour au Panama

Bonjour à tous,

je voulais partager avec vous ma superbe expérience au Panama qui s'est déroulée à merveille en partie grâce à l'aide apporté par Toutpanama.

Je suis partie au Panama sur un coup de tête en avril 2017. J'ai pris mes billets quelques jours avant mon départ pour y rejoindre une amie. Je n'avais alors rien préparé et ne connaissais pas grand chose de ce pays.

J'ai alors découvert des lieux magnifiques grâce à leurs recommandations. 

Pour commencer, j'ai trouvé le contraste entre le vieux et le nouveau quartier de Panama city vraiment sympa :

De plus la faune et la flore présente à quelques km d'une aussi grande ville est impressionnante!

Sans oublié le très fameux canal du Panama! Je m'attendais à un lieu très industrialisé mais tout comme Panama City, il a 2 facettes :

- le côté industriel

- et le côté sauvage

Après avoir passé quelques jours à Panama City, nous sommes partis pour Bocas del Torro (étant une adepte de plongée sous marine).

Et là, quelles vacances! On a dormi sur un violier, manger dans des petits restaurants au bord de l'eau, on s'est déplacé essentiellement en taxi boat, quel dépaysement!

Et grâce à Toutpanama, on a découvert un super club de plongé : La Buga avec un équipage et des plongeurs extra! Et puis, grâce aux 10% de réduction apportés par la carte, nous avons pu nous permettre une dizaine de plongées ^^ et j'ai ainsi réalisé 2 plongées que je liste dans mon TOP10 de mes meilleures plongées car j'y ai vu des dauphins et 2 requins nourrices vraiment de très près!

Et pour finir, encore quelques photos juste pour le plaisir ;)

Je garderai un excellent souvenir de ces vacances improvisés et je conseille à tous de visiter ce pays insolite!

Lire la suite...

voyage mars 2018

Bonjour, à tous.

Voilà, avec les conseils de Marc et "ToutPanama" nous venons de boucler notre projet de voyage au Panama pour 15 jours en mars 2018 .

voilà ce que ça donne:

PANAMA  mars 2018 2 couples 

J1  arrivée Panama fin de journée  
nuit Hotel  chez Marc Lounge 
J2  Briefing puis visite Panama casco Viejo….
nuit Hotel chez Marc Lounge 

J3  location  d’un véhicule direction Portobello en longeant le canal, écluse Miraflores..,Gatun..
nuit hôtel  Casa Longo
J4 visite Portobello fort, historique et plage caraïbe ....
nuits hotel  Casa Longo

J5 1direction Gamboa 
nuits hotel Monkey Lodge
J6 J7 lac Gatun, communauté Embera, foret, nature ...

J8 J9  Valle del Anton 
nuits hôtel los colibris 
 
J10  route vers Boca Chica
nuits hotel Bocas del Mare
J11 J12  Boca Chiqua ( iles, réservé aquatique, snorkeling, farniente..)

J13  retour Panama 
nuits à PANAMA Marc Familial 
J14   journée  Panama 
Nuit à Panama chez Marc Familial
J5  retour maison. 

Lire la suite...

Projet de voyage mars 2018

Bonjournous avons un projet de voyage au panama pour 2 couplesVoilà quel serait notre programme:Arrivée à Panama le 6 mars7 et 8 découverte Panamá et environ. ( hébergement chez Marc lounge???)9 train direction Colon, location véhicule , Portobelo, ... nuit à Gamboa (monkey Lodge?)10 et 11 Gamboa ( communauté embera, nature...)12 direction Valle del Anton13 14 soit 3 nuits (Los colibris ???) 2 jours vers la Valle del Anton est ce judicieux ?15-16-17 Bocas Chiqua ( Bocas del Mare??) ou Santa Catalina, ont hésite, quel serai le meilleur endroit pour baignade et snorkeling ?18 retour Panamá - 19 - Panamá moderne , et 20 retour FranceEst ce que 4 jours sur panama serait trop? (Pas mal de parc alentour....)Merci de nous aiguiller et de nous donner vos conseil et astuces
Lire la suite...

4 jours au Panama

Petit résumé de notre bref passage au Panama en famille, 2 adultes et 2 grands enfants, au mois de juillet 2017.
Nous n’avions prévu de passer que 4 jours, en transit pour le Costa-Rica, mais j’avais vraiment envie de voir le canal et la ville, cela fait partie des endroits mythiques d’Amérique Centrale.

Arrivée en soirée par avion, avec accueil à l’aéroport par notre navette rien que pour nous, qui nous a amené jusqu’à chez Marc Familial, au centre de Panama Ciudad. La circulation est impressionnante d’anarchie quand on ne connaît pas, on est content de ne pas être au volant après 12 heures d’avion…


Notre hôtel dispose d’un patio jardin très agréable, avec le magnifique ara du propriétaire qui se sent comme chez lui et n’hésite pas à venir vous saluer quand vous passez alentours. Briefing de Sophie au matin, qui n’hésite pas à nous consacrer plus d’une heure sur son temps, et même à nous offrir la carte ToutPanama, nous qui ne sommes là que pour 4 jours… Franchement sympa avant de partir à l’aventure dans la ville.

Nous prenons le métro flambant neuf de Panama City pour nous rendre dans le quartier ancien (Panama Viejo).

Petites rues agréables et façades très largement rénovées partout, on sent que la transformation du quartier est récente et que sa population est passée du populaire au bobo argenté.


Place de France avec l’ambassade de France bien placée (encore toute pavoisée juste après le 14 juillet, nous avons manqué la réception de la fête nationale :-( ), vue de loin sur la skyline de Panama, et le monument à la mémoire de Ferdinand de Lesseps.

La place de l’indépendance est assez sympa, avec son kiosque, sur laquelle donne le musée du canal interocéanique ; nous avons bien aimé l’architecture du Ministère des Affaires Etrangères, juste à côté.

Pour déjeuner sur le pouce à tarif doux, on vous conseille Super Gourmet, bon rapport qualité prix et accueil sympathique, juste derrière le musée du canal.


Et en roof top pour le coucher de soleil sur Panama, côté sortie Pacifique du Canal, CasaCasco situé sur la place Herrera ; un parti pris luxe et volupté, mais une ambiance dont on se souvient…


Très vite après commence le quartier plus interlope qui jouxte la zone entièrement rénovée, qui donne sans doute une petite idée de ce qu’était Panama Viejo il y a qq années… On est un peu dévisagé en passant, si on ne joue pas au touriste lourd, cela ne semble pas poser souci

On conseille aussi la balade piétonne depuis Panama Viejo le long de Cinta Costera ; le dimanche, c’est le rdv de tous les habitants en WE, il y a une atmosphère joyeux et festive assez sympa.

2ième jour sur Panama Ciudad consacré le matin à aller en taxi jusqu’au parc métropolitain, sur la partie haute de la ville ; très tropical et habité (singes, paresseux, oiseaux divers), cela donne une bonne idée de ce qu’est la forêt tropicale humide. Si proche de la ville, c’est assez étonnant. Et vue superbe sur Panama depuis l’observatoire en haut de la colline.
Pour finalement revenir l’après-midi sur Panama Viejo, car c’est vraiment l’endroit qui a le plus de caractère, à observer le manège des marchands de granite ambulants, avec leur pack de glace transparente transporté en diable…

Pour nos deux jours supplémentaires, on avait prévu de louer une voiture pour voir les écluses de Miraflorès et le parc de Sobérania.
La location de voiture est un peu prise de tête, il semble que tous les loueurs du Panama soient du même acabit. Ils comptent chaque rayure y compris sur les enjoliveurs pour essayer de vous entamer la caution au retour. Bon, il faut s’y faire.
J’avais pris le GPS en supplément, franchement inutile de nos jours : téléchargez l’application gratuite Maps.me sur votre iphone en Wifi qq part, téléchargez la carte du pays gratosly (c’est du communautaire open source) , et puis laissez vous guider par l’application en mode non connecté ; elle vous calcule même l’itinéraire (toujours en non connecté), c’est nettement plus efficace que le GPS et puis c’est gratuit.

Finalement, on a opté pour le parc, assez sympa, avec le choix entre plusieurs tracés ; ambiance tropicale humide, quelques singes, un beau petit tatou, balade agréable…
On a poussé jusqu’à Gamboa, ville/village surréaliste fantôme (pas un magasin, pas un resto/bar), résidentiel, qui a dû connaître des jours meilleurs avec sa situation sur le bord du canal.

Le lendemain, nous avons filé vers Colon, pour aller voir fonctionner les nouvelles écluses de Gatun.
Des bateaux assez gigantesques se présentent pour les manoeuvres, on est restés plusieurs heures à regarder manoeuvres et ambiance, c’est étonnant d’être à l’intersection des 2 océans, à voir passer les bateaux dans les deux sens.
On vous déconseille par contre le resto des écluses du canal, où le personnel est à la masse et se demande un peu ce qu’il fait là.


Puis trajet sur la route du nord qui va vers Portobelo, avec des vestiges sur le bord de la route de forts espagnols et leurs canons.
Le balade dans Portobelo vaut la peine, ambiance surréaliste encore liée peut être à la saison, le temps est assez instable. Les seuls étrangers qu’on voie sont des gens qui mouillent leur voilier dans la baie et viennent ravitailler.
La baie a une allure décalée, avec des épaves de bateaux sur les bords et là encore, l’impression qu’il y a eu des jours meilleurs.
Les 2 forts espagnols et la batterie, libres d’accès sont la fierté des habitants, qui vous pressent d’y aller si on n’y est pas encore rentré.
Sur la place principale, manège des petits bus locaux multicolores qui transportent écoliers et autres passagers, qui donne bien son atmosphère d’Amérique Centrale au coin.

Pour notre retour, nous avions prévu de rentrer par le pont du centenaire pour attaquer Panama City par l’ouest, nous voulions voir et passer sur le pont des Amériques ; mauvais plan, je ne savais pas qu’à cause du trafic des panaméens qui quittent la ville pour rentrer du boulot chez eux, la police mettait lia Panaméricaine dans le même sens aux heures de pointe, de Panama vers Lacona. Si si. Du coup, pour rentrer, pas d’autre solution de faire tout le trajet en sens inverse, repasser le pont du centenaire au-dessus du canal et rentrer sur Panama du coté Est. Je saurai pour la prochaine fois…

Pour notre dernier soir à attendre notre bus de nuit pour partir sur le Costa Rica, dîner chez Marc Familial dont on découvre tardivement la bonne table ; à conseiller franchement, la cuisinière est sympathique, les plats très bons à un tarif plus que modéré…;

Départ le soir toujours par le métro, vraiment très pratique pour aller au terminal de bus Albrook ; en fait, deux compagnies seulement pour filer vers le CostaRica en express, et une seule, Tikka bus qui nous permet de s’arrêter avant le terminus San Jose. Plus sympathique en plus, on n’hésite pas.
Le trajet est assez long, mais on y arrive.
L’ambiance à Paso Canoa est assez singulière, ville sans âme mais entre deux mondes, avec des hôtels pour les gens bloqués sur place par les formalités ou les trafiquants / transitaires en tout genre ; vendeurs de fruits/nourriture pour voyageurs affamés entre deux bus, cartes SIM.
Les contrôles de bagages en sortie de Panama, entrée au CostaRica sont assez étonnants, avec des fonctionnaires n’ayant pas franchement envie de sacrifier leur petit déjeuner pour leur boulot et qui n’hésitent pas à faire attendre tout le monde une heure le temps qu’ils terminent leur collation ;-)

Suite de nos aventures sur le blog Tout Costa Rica !!!

Lire la suite...

Panama en famille

Bonjour ,

voici un bref récit de notre voyage en famille au Panama en juillet 2017. Nous sommes une famille québécoise et nos enfants, deux garçons, ont 5 et 8 ans.

Nous avons débutés par une journée à Panama city pour visiter le casco viejo et nous remettre de nos vols en dégustant les excellentes glaces de chez Granclément.

Par contre le vrai départ se faisait le lendemain direction les San Blas: 2 heures de VUS et 1 heure de lancha plus tard, nous nous retrouvons dans un véritable paradis! L'île d'Ogobnega comportait cinq petites cabanes situées en bordure d'une plage magnifique. Nous avons pu observer des dizaines d'étoiles de mer et les enfants étaient très heureux de profiter de l'océan. Les paysages étaient à couper le souffle et ce sentiment de bout du monde est renforcé par le côté rudimentaire des installations. Les cabanes avec le plancher en bois étaient très propres et nous avons adorés cette expérience. Nous avons fait un tour en bateau, offert par les kunas, qui nous a permis de faire du snorkeling et de nous baigner dans un haut fond ou l'on pouvait nager dans moins d'un mètre d'eau en plein coeur de l'océan. L'île demeure animée durant la journée car plusieurs voiliers accoste tout près et les plaisanciers viennent s'y promener quelques heures, mais en soirée la tranquillité revient rapidement. Donc pour l'expérience vraiment unique et inoubliable les San Blas sont vraiment un énorme coup de coeur pour toute notre famille!

Lors de notre retour à Panama city nous nous sommes rendu chez Marc familial, nous avons été reçu par toute l'équipe de la façon la plus chaleureuse qui soit et les enfants sont tombés instantanément en amour avec leur nouvelle mascotte: Rio, un très joli perroquet bleu en liberté dans la cour arrière. 

Le lendemain matin , prise de possession de la voiture et départ pour Santa Catalina. Malheureusement nous avions parcouru à peine 100m qu'un taxi nous cause un accident. Heureusement aucun blessé, mais un peu de casse avec la voiture de location. C'est à ce moment que Sophie de Toutpanama est venue à notre secours, car la police, l'ambulance, l'inspecteur, les chauffeurs de taxi, tout cela devenait difficile à gérer pour nous qui ne parlons pas espagnol. Elle fut vraiment très patiente et elle est demeurée avec nous toute la journée pour s'assurer que tout soit réglé et que nous puissions avoir une nouvelle voiture de location. Donc une journée complètement perdue et nous voilà quitte pour retourner dormir chez Marc familial ( ou la maison de Rio comme disaient alors les enfants )

Le deuxième départ pour Santa Catalina fut le bon. Nous avons séjourné à l'Hôtel Santa Catalina que nous avons beaucoup aimé. La piscine est magnifique, il y a une table de billard, une table de pingpong, du baby foot, une balançoire, bref plusieurs options pour les familles, même si la plage n'est pas baignable. Nous avons visité l'île de Coiba lors d'une très belle journée, avec du snorkeling agréable et des plages extraordinaires. Nous étions encore une fois pratiquement seuls au monde. Par contre lors du retour la mer était très agitée et la traversée, qui avait duré environ 75 minutes le matin a facilement duré plus du double au retour. Les vagues étaient impressionnantes et nous étions vraiment trempés et secoués. Le vent a même fait s'envoler le toit de toile du bateau......donc beaucoup d'aventures et un peu de frayeur tout de même! Nous avons mangé une des meilleures pizzas de notre vie chez jammin pizzaria, un sympathique resto extérieur ou le chef (et proprio) les  prépare avec soins. Nous y sommes même retournés le lendemain soir! 

Nous sommes ensuite partis pour El copecito un petit village près de El Valle pour trois nuit aux Cabanas Los Colibris. Un charmant bed and breakfast tenu par des français ou nous étions les seuls clients; donc l'immense jardin, le rancho et la belle piscine pour nous tout seul! Nous avons visité le zoo de El Valle et les petites sources thermales, bref une belle journée d'activités en famille. Le lendemain nous sommes allés à la Playa Santa Clara. Les vagues étaient tout simplement parfaites pour s'amuser toute la journée et nous avons profité des ranchos du restaurant Delicias del Mar puisque nous y avions pris le diner ( excellent poisson ). Encore une fois, il y avait très peu de touristes et l'immensité et la tranquillité  de la plage furent très appréciées.

Nous sommes ensuite parti pour un hotel près de Gamboa  et nous avons fait une petite randonnée ( Sendero Natural El Charco ) dans le Parc  Soberania. Le sentier était agréable, bien que peu entretenu et les enfants ont bien aimé les ponts qui étaient plutôt chambranlants.... Nous avons aussi visité les écluses Miraflores du Canal, un incontournable qui  nous permet aussi de comprendre son impact sur l'histoire et la culture du pays. Nous avons conclu ce voyage avec un retour à Panama city, et oui chez Marc familial ( Alva était toujours aussi accueillante et Rio toujours aussi joueur ). Nous sommes allés à l'île de Taboga pour notre dernière journée. Nous avons aimé la traversée sur le Taboga Express avec la vue sur la ville et la proximité des énormes paquebots qui attendent l'accès au canal. L'île est un peu décevante, car elle est un peu sale et la baignade n'était pas vraiment possible. En effet de petits organismes microscopiques nous pinçaient et nous donnaient des rougeurs......bien dommage car la plage est très belle et invitante. Certaines personnes semblaient moins incommodées que d'autres, mais bon.....

Donc pour conclure nous avons eu de très belles vacances en famille, stimulantes, dépaysantes et enrichissantes. Elle nous ont permis de découvrir ces endroits isolés, mais incroyablement majestueux. Bref ces moments précieux deviennent notre façon de créer des souvenirs en famille impérissables.

merci beaucoup et bon voyage à tous les lecteurs

Rachel

Lire la suite...

Découverte du Darien

De voyage en Amérique Latine, je me suis rendue au Panama. J’avais beaucoup entendu parler de ce pays et je voulais absolument en découvrir les recoins !

Etant passée par le Costa Rica auparavant, Pierre m’a recommandé de contacter Marc. Marc m’a parlé d’une région du Panama où peu de touristes se rendent. Et pourtant, cela vaut le détour !

 

Il m’a orienté vers un contact de confiance (un super petit secret !) qui organisait des tours dans le Darien, pour aller voir une communauté Embera. Je l’ai donc contacté, il m’a proposé de passer entre autre, un séjour de 3 jours au sein d’une communauté Emberas vivant de façon autonome, entre rivière et mer entre la pointe de Guarichiné et Bahia Pinas.

Après une étape à Panama City, j’ai donc pris un bus direction le Darien (depuis le terminal d’Albrook, 9$ et environ 6h de route). Je me suis arrêtée dans la ville de Meteti ou j’avais réservé un hôtel pour passer la nuit.

Le lendemain matin, mon guide Darien est venu me chercher en 4x4 à l’hôtel pour nous rendre à Puerto Quimba, d’où partait la lancha pour cette communauté (et oui, dans le Darien pas de routes partout, on s’y rend donc en bateau !).

Après 3h de lancha sur une mer relativement agitée ce jour-là, nous arrivons chez les Emberas. Ils nous accueillent chaleureusement, nous aident à porter nos affaires jusqu’au lieu où nous allons dormir.

A l’arrivée, un repas attendait (la bienvenue après 3h de bateau où on s’est bien fait arrosé par la pluie et les vagues). A table on a pu discuter avec la communauté, échanger sur leurs coutumes et les histoires du village. L’après-midi nous avons été se promener sur la plage, discuter avec les guides et admirer la jungle environnante.

A la tombée de la nuit, pas d’électricité, c’est donc au feu et à la lampe frontale que l’on s’éclaire ! Ils nous installent des matelas avec des moustiquaires et c’est parti pour une bonne nuit de sommeil !

 

Au réveil, les femmes de la tribu sont déjà affairées autour du feu pour nous préparer à manger, c’est plutôt agréable de se réveiller dans le calme de la jungle, on a pu écouter le bruit des vagues toute la nuit, c’est relaxant !

Après le petit déjeuner, c’est l’heure d’aller se promener, on marche dans la jungle, on passe de l’autre côté de la pointe, et on découvre une jolie petite plage où la baignade est plus facile car moins de courants.

Après cette pause baignade on repart vers la jungle pour aller trouver une cascade. L’eau y est bien plus froide, mais c’est tout aussi agréable de s’y baigner.

Il est possible de faire des randonnées plus compliquées, il suffit de demander au guide, mais il y a d’autres possibilités.

 

Au retour à la cabane, c’est l’heure du repas du midi, c’est un moment agréable que l’on partage avec les femmes qui nous ont préparé à manger. Le botaniste du village nous rejoint pour discuter de ses différentes médecines, et après cela direction la sieste (eh oui, c’est un rythme de vacances) !

 

La sieste laisse place à l’activité peinture au jagua. Il s’agit d’un fruit que les emberas râpent et diluent avec de l’eau pour faire de la peinture et se dessiner sur le corps. Elles veulent me dessiner sur le bras avec, je repars donc avec un petit tatouage temporaire (attention à bien laisser sécher sinon il vous arrivera la même  mésaventure que moi… Je me suis endormie sur mon bras, je me suis donc retrouvée avec une copie du tatouage sur le visage… ca a bien fait rire tout le monde).

Au cours de l’après-midi toute la tribu se réunis là où nous « vivons », les enfants veulent nous montrer leurs danses, les femmes leurs confection et les hommes leur musique ! C’est un beau moment de partage, les petites filles embera sont heureuses de danser et nous invitent à les rejoindre.

La nuit tombe déjà, il est l’heure de manger puis d’aller se coucher, le lendemain matin le départ du village est prévu à 6h pour essayer de naviguer sur une mer pas trop agitée !

Dernier matin, on se lève plus tôt que le soleil car le départ est tôt et qu’il faut ranger les affaires et petit déjeuner avant de reprendre la mer !

 

On dit au revoir aux familles qui nous ont accueillis au cours de ces 3 jours. Pour tout ce qu’elles ont partagé, avec une réelle envie de transmettre leur savoir de la nature et des traditions.

Pour repartir avec la lancha, il faut se mettre à l’eau, difficile avec les vagues, mais une fois le rivage passé, c’est parti ! De nouveau 3h pour rejoindre Puerto Quimba.

 

Arrivée là-bas un bus est prêt pour repartir pour la ville de Meteti, ville d’où je reprendrais le bus en direction de Panama.

 

C’était une expérience vraiment intéressante, j’ai adoré pouvoir partager avec les emberas, passer ces quelques jours immergée chez eux, loin de tout et au calme. Si vous souhaitez rencontrer une tribu et vivre des moments de partage, n’hésitez pas à demander le contact à Marc! Ils m’a été d’une grande aide et je garde de très beau souvenir de mon passage dans cette communauté, c’était une expérience très authentique :-).

 

Et un grand merci à Marc, sans lui je n’aurais jamais pu vivre tout ça !

Il faut savoir qu’ils ont besoin de matériel d’école, je ne le savais pas avant de m’y rendre, mais si vous souhaitez vous y rendre, n’hésitez pas à apporter quelques cahiers ou crayons, ça leur fera toujours plaisir et vous les aiderez à votre manière !

 

 

Lire la suite...

Retour sur notre voyage au Panama

Habitués à voyager en Amérique latine, nous avions comme tout le monde entendu parler de ce pays tout en longueur pour son fameux canal et plus récemment pour ses fameux « papiers » !

Eh bien alors que nous recherchions une destination plage et nature pour nous reposer de notre vie quotidienne bien éprouvante, nous n’avons pas été déçus !

Bon, à l’arrivée, c’est un peu New York sous les tropiques J.  Vol direct AF (pratique), taxi vers Panama City (à ne pas confondre avec Panama en Floride). Finalement, la visite est plus intéressante que prévue, c’est un mélange baroque de marché aux poissons débordant de spécimens bodybuildés,  d’immeubles (gratte-ciel parfois) modernes et moins modernes, d’avenues chargées, coincée entre des parcs nationaux ( !), le canal et le Pacifique… Tout ça avec plein de bons restos cosmopolites et « The » Quartier : le fameux Casco Viejo.

Déambuler parmi les vieilles résidences coloniales restaurées du quartier historique de Casco Viejo , marcher sur les remparts, se prendre une glace de glacier et se prendre en fin de journée une margharita sur un toit-terrasse, avec une vue de soleil couchant sur le front de mer Dubaï dans une ambiance latino-british, c’est une belle expérience que finalement, nous avons renouvelée le dernier jour avant de repartir.

Le lendemain, Parc national Metropolitano à l’aube (incongru aussi : c’est comme si on rencontrait des singes et des coatis dans la jungle de Central Park…). Le calme dans  la tempête. Puis une belle colline dont j’ai oublié le nom,  qui permet une vue plongeante sur Casco Viejo, vraiment attachant. Des oiseaux partout.

Dans la foulée, visite aux fameuses écluses de Miraflores, sur le canal de Panama. Bon, c’est impressionnant, mais on n’est pas au Panama pour voir des porte-containers passer des portes, même si le ballet des petits trains haleurs sur rail est amusant et les portes vraiment gigantesques. Heureusement, le Centre d’Information est très complet et vraiment bien fait, il mérite le détour. Les ingénieurs sautent de joie sur place.

Le lendemain, changement de planète, départ pour les San Blas. Les images internet et les photos d’amis avaient été décisives sur le choix de la destination Panama, rien qu’à cause de ces îles. Quand on veut oublier son quotidien, boulot rejoint en  métro (bondé) ou voiture (dans les bouchons), le paradis, ce sont juste quelques cocotiers sur une île déserte entourée de mer turquoise transparente.

Vérification faite, les San Blas, ce sont bien des centaines d’îlots avec  quelques cocotiers sur une île déserte entourée de mer turquoise transparente…

Bon, l’erreur a été de ne pas prendre de conseils et de s’en occuper soi-même en piochant dans le Lonely ! Taxi 4x4 jusqu’à Carti (2h ? dont une partie de montagnes russes) et de là, bateau réellement interminable (4h ballotés sur une coque de noix) vers une des dernières îles les plus à l’est. Avantage : on les a toutes vues au passage J. Inconvénient : si on avait su, on aurait pris un petit coucou, de Panama City, moins d’1h et l’affaire était faite.

Notre lodge est rustique (bon, on n’allait quand même pas demander d’écran plat aux San Blas !), sur un îlot avec quelques bâtisses à quelques dizaines de mètres  d’un plus gros îlot débordant littéralement de son village Kuna…  Quand on a besoin de peu, on a tout ce qu’il faut. Et justement, aux San Blas, il faut savoir profiter juste de l’instant. Ce seront 3 jours de grosse pirogue pour aller sur des îlots perdus à quelques mètres, 3 cocotiers, 3 hamacs, le sable blanc, la mer transparente, les étoiles de mer orange vif, les conques géants.

Le paradis (pour quelques jours, d’accord… sur l’éternité, ça doit paraître plus difficile), confirmation : ce sont  bien quelques cocotiers sur une île déserte entourée d’une mer transparente . Une orgie de langoustes, des balades sur la grande terre dans des fermes où tout pousse dirait-on sans effort, une rencontre ethnologique avec les fameux Kuna, avec presque l’impression de gêner avec nos shorts tant les traditions vestimentaires (et en fait, la codification complète de la vie en société) sont vivaces. Le fameux tissu artisanal coloré « Mola » est solide : le sac régulièrement utilisé est comme au premier jour.

Tout aurait été simplissime et parfait, s’il n’y avait eu encore les 4h de bateau retour. Et la remontée en taxi (celui qui devait nous attendre n’était pas au RV… heureusement, un de ses homologues était là, parce qu’il n’y a pas de bus… ni d’hébergement à Carti).

De Panama, directement vers Bocas del Toros. En avion, cette fois. Bon, c’est pas un 747, mais ça fait l’affaire. Arrivée avec une vue sympa sur les îles de Bocas.

Ilsa Colon est notre premier contact. Une première impression négative de le ville, touristique. Et puis quand on commence à voir les pilotis partout, le côté cool, on se prend à trouver ça bien mieux qu’on ne le pensait au premier abord.  Nous sommes partis du côté opposé à Colon, jusqu’à un hôtel. Une belle marche, mais à la réflexion, un vélo aurait été une meilleure option, c’est plus grand qu’estimé. Premier jus de fraise dans un petit bar tout au bout d’un ponton simple avançant sur la mer. En gros, genre Club Med de Bora Bora. La mer bleu réfléchissant tout autour, une petite brise.  La vie est dure J.

C’est à ce moment qu’on comprend vraiment que Bocas del Toros est un immense lagon.

De retour sur la plage, séance de bronzette, alternance d’ombre (ça tape…) et de soleil, de piscine et de chaise-longue. Ça va être le moment d’envoyer des cartes postales aux résignés parisiens… Gnarf !

Quoi qu’il en soit, sur les conseils de nos amis, nous avons repris un bateau vers Bastimentos, une autre île que Colon. Un p’tit bateau minuscule part d’une des jetées de Colon. 10$ plus tard (bon, on a compris après qu’on s’était fait avoir comme des touristes), arrivée à Bastimentos. Un poil déçus, on nous avait parlé de la magnifique plage de Red Frog, mais c’est en réalité du côté opposé avec une assez longue marche… et des bottes conseillées au moins au moment où on est passés.

Hôtel simple. Ballade le lendemain tôt le long de l’île, jusqu’à des mangroves et des hôtels sur pilotis isolés, on leur indique qu’on arrive en agitant un tissu blanc style « je rends les armes » et de suite, le marin vient nous chercher. Le jus de fraise deviendra notre boisson… pas seulement pour ce compte-rendu. C’est une tuerie et pas seulement un nom de code.

Ils nous redéposent gentiment à Bastimentos même.

Le lendemain matin, on loue un bateau sur un quai pour partir à l’aventure. 140$ pour la journée. Ce fut un bon plan. Navigation superbe, des catamarans de globe-trotters au long cours nichés à l’abri de petites criques, des maisons cossues sur des îlots privées, des lodges loin de tout avec des piscines aussi alléchantes que la plage de sable blanc juste en-dessous.

Et pas de périphérique bouché, encore moins de métro bondé !

Au détour de la traversée, on pointe sur un chapelet d’arbres qui sortent directement de l’eau. Et le capitaine pointe du doigt en insistant : « Slosse ! ». Bon, on a fini par voir et comprendre qu’il s’égosillait à nous dire « Sloth ». Un paresseux, quoi. Mais qui aurait pu imaginer rencontrer un animal comme ça perdu au milieu d’un bosquet les pieds dans la mer.  Il ne doit pas aller souvent au cinéma, lui…

Passage d’un cap, on longe l’est de Bastimentos, jusqu’à Salt Creek je crois.

Pied à terre. Nous partons à la rencontre d’un village indigène encore assez isolé, et tombons sur un homme au regard doux et franc, qui nous accueille. Et qui passera 2h au moins à nous montrer les recoins du village, avec la fierté dans la voix dès qu’il évoquait une réalisation communautaire, de l’école à l’Eglise, de la place centrale à chaque bâtiment. On sent que Bouygues n’est pas passé par là et que tout s’est fait avec les mains…

Ce fut un moment de rencontre vraiment intense. Bien plus que nous aurions pu l’imaginer si on nous avait décrit les lieux. Mais cet homme avait quelque chose que nous, citadins modernes, avons manifestement perdu et qui doit nous manquer quelque part. Dr Livingstone, I presume ?

Retour sans encombre par le nord (la plage est belle, oui) et fin de la boucle à Bastimentos, on décide de filer sur Isla Carenero.  Avantage : quelques hôtels simples sur pilotis face à Isla Colon, sans l’impression de ville d’Isla Colon. Mais pratique pour aller dîner sur Colon…

Lendemain matin. Temps toujours bleu intense. Soleil de plomb. Mer d’huile. Les surfers seront au chômage.

Nous décidons de filer faire du snorkeling. Voir d’autres étoiles de mer et p’tet des dauphins. A Colon, plusieurs agences le proposent, nous mettons peu de temps à nous décider (sur quel critère ? aucune idée. Le feeling, comme on dit quand on n’a rien à dire).

Bateau encore jusqu’à un site assez étonnant encore, un dédale de mangrove où un pirate ne retrouverait pas son trésor. Au milieu de rien et de nulle part, caché dans les mangroves, un restaurant tout en bois sur pilotis du même tonneau. A priori, on doit manger du poisson.

Il faut dire que les tables sont dehors pour l’essentiel. Et dès qu’on laisse tomber (sans le faire exprès J) une miette de pain, c’est une grosse poignée de poissons multicolores de toute taille et de toute espèce qui rapplique goulument. Il ne doit pas y avoir beaucoup de restaurants pour poisson dans le secteur, ils ont faim. On juste voraces. C’est un peu touristique, il y a pas mal de bateaux qui se sont regroupés. Mais cela reste un bon moment, il est possible de laisser traîner les pieds…

La séance de snorkeling était bien organisée. Etoiles de mer au rendez-vous. Dauphins, non… L. C’est la vie.

Retour à Isla Carenero.

Le lendemain, Isla Colon, mais au nord. Des vélos (ce coup là) et zou, direction Playa Bluff. Assez loin, mais plat. Et bien… correction, votre honneur. Isla Colon, c’est beau aussi. Encore une séance bronzette, avec un peu de nostalgie : retour le lendemain vers Panama Ciudad…

C’est là que nous rencontrons Sophie, la veille de notre départ. C’est une française très cool et dynamique qui travaille avec Marc de Toutpanama. Elle se balladait manifestement à Casco Viejo. Enfin, elle faisait plutôt comme nous : une pause en terrasse sympa avec vue, un petit verre (de jus de fraise) à la main. Conversation engagée. Elle habite là depuis plusieurs années. A chaque fois que nous avancions une expérience, elle finissait la phrase avec le même constat que si le Panama avait dépassé nos attentes (au retour, bonne bouffe aux copains qui nous avaient donné le tuyau), nous aurions pu faire encore bieeeeen mieux. Organisation, coût des prestations, choix des hôtels, vrais tarifs, secrets… Les petits plans San Blas ont l’air d’une tuerie.

Bon, ben message reçu, se faire conseiller par elle paraît une bonne idée. Quelques ver… quelques heures sympas plus tard ( J), sur ses conseils, passage apéro en haut de la Trump Tower pour travailler un peu sa mégalomanie, petit dîner dans un italien de derrière les fagots au pied de grands immeubles puis le lendemain, dernier jour disponible avant le grand retour (oui, déjà), transport organisé par elle vers Punta Chame, et encore plage déserte puis séance de kite-surf, ambiance jeune et bien sympa.

Bon, ben voilà.

Nous y allions pour buller. Au final, beauuucoup plein de choses à faire. Et même, l’impression d’avoir juste écorné le Panama !

C’est décidé. On y retourne. Même si on a vu beaucoup d’animaux, déjà, nous sommes restés un peu sur notre faim manifestement en raison de notre parcours.

Donc la préparation est déjà en cours. Cette fois, avec Marc et Sophie pour nous aider !

San Blas encore (ben oui, on arrivera encore fatigué, et Sophie nous a bien vendu quelques petites solutions pas chères mais qui ont l’air pas piquées des vers…). Et de suite après, direction fin fond du Darien, le mythique bout du monde sans aucune route pour le traverser. Autonomie et tout et tout.

Pour la suite, pas encore décidés Mais El Valle sûrement, sans doute plongée côté Pacifique, peut-être même surf. Suite au prochain numéro J.

Et félicitations à Marc et Sophie pour leur partage et leur aide précieuse. On vous doit un verre ! Enfin, plusieurs !

 

 

 

 

Lire la suite...

15 jours et une boucle au Panama

Hello la communauté,

Voici  le récit de notre petit voyage fait début mai, si cela peut vous inspirer !

Le Panama est un très chouette pays, plein de nature et de bonne humeur, nous recommandons !

Nous sommes arrives un samedi en fin de journée, on a file chez Marc Familial où on s’est bien reposé après le vol.

Sophie est passé nous voir le lendemain pour un petit brief très sympatique, qui nous a permis de découvrir des endroits, un peu éloignés de la boucle touristique classique auxquels nous n’aurions pas pensé spontanément. 

Dans la journée on embarque en bus pour Santa Fe, un petit village tranquille dans les hautes plaines. Le Lendemain, petite promenade dans la pampa, bien nécessaire pour nous sortir la tête du boulot ! Saison des pluies obligent quelques sentiers étaient déconseillés car la rivière trop instable. Mais si vous y allez en saison sèche, profitez-en pour faire une petite descende en bateau !

Ensuite direction Boca Chica, sur l’ile de Boca Brava. Un hotel au top avec un très bon accueil. Nous étions quasiment seuls sur cette île dans une baie du Pacifique, accompagnés de singes hurleurs, une très belle expérience !
Le jeudi après-midi, direction Boquete pour un peu de trek. Le lendemain nous nous sommes attaqués au sentier des Quetzales, en pleine jungle.  Très belle randonnée, la jungle impose le respect J, nous avons même eu l’opportunité de la découvrir sous un énorme orage, BO de Tarzan en tête !
Le lendemain soir (samedi soir), nous avions prévu de nous lancer dans la montée du Baru, le volcan qui domine le Panama. Nos chaussures et vêtements encore trempés de la veille, et météo plutôt nuageuse, nous avons abandonné le prochain (ce sera pour une autre fois…) et sommes partis directement à Bocas del Toros.

Bocas del Toros, plus belle surprise du voyage ! Nous sommes tombés sous le charme de ce petit archipel paradisiaque. Ambiance à la cool, petit restaurant avec music live, nourriture à tomber, surtout dans un resto français ! (si si n’ayez pas  ce sentiment que nous avons eu aussi au début « on ne va pas manger français au Panama, c’est ridicule ». Ce restaurant propose des plats locaux revisités avec des saveurs française à tomber, le couple qui le gère est adorable, très belle et longue discussion avec eux !). Au programme, balade en bateau pour aller voir les dauphins, plages de cartes postales, étoiles de mer, etc mais aussi vélo, yoga, snorkeling, et balade le long des plages. (PS : il y a des spots pour faire du snorkeling dans tout le pays J)

On est resté 3 nuits à Bocas puis on est rentrés sur Panama City en bus de nuit le mardi soir.

Une petite journée à zoner dans la vieille ville de Panama City (le tour se fait très vite) et à se reposer du voyage de nuit pour repartir à San Blas le lendemain matin.

Nous avons pris une option pas très chère donc on s’est retrouvé dans une île de « backpackers » plutôt festive. Pour plus de tranquillité, n’hésitez pas à investir un peu plus poru une île plus romantique !
L’archipel de San Blas est très beau mais nous avons largement préféré l’ambiance de Bocas del Toro, moins orientée vers le tourisme et plus ouverte. A y repenser, San Blas n’est pas forcément un « must-to-do » au Panama, en fonction des envies et budgets de chacun J

Dernier jour pour nous de retour à Panama City, en mode shopping et balade dans le parc national de la ville. La capitale n’a rien d’extraordinaire, ne vous y attardez pas si c’est la nature que vous recherchez ! 

Voilà, nous gardons de supers souvenirs de ce voyage,  nous avons rencontré assez facilement d’autres voyageurs sympathiques tout au long du voyage. Point important, le pays n’est pas encore trop touristique, et nous n’avons pas eu (trop) l’impression de nous faire « arnaquer » pendant le voyage, mais bien de payer le « juste prix ». Attention certains logements peuvent vite monter dans les gammes de prix.  Nous avons pratiquement tout fait en auberge de jeunesse et nous avons eu un rapport qualité/prix très correct !

 

Tout Panama vous réservera un super accueil, n’hésitez plus et prenez vos billets !

Lire la suite...

Détente et nature au Panama!

Nous venons de passer 10 jours exceptionnels au Panama, pour les indécis, peut-être que le récit de nos vacances vous aiderons à vous décider.

Les promotions des billets d’avion sur Air France (500 € A/R environ) ont motivé notre choix pour revenir dans ce pays que nous avions découvert quatre ans plus tôt. Lors de notre premier voyage, nous nous étions débrouillés seuls et avions manqué de recommandations pour profiter pleinement du pays.

Cette fois, nous avons bénéficié des conseils de ToutPanama pour découvrir Santa Catalina et Boca Chica pour la côte pacifique et Bocas del Toro pour la mer des Caraïbes.

Nous avons passez les deux premières nuits Chez Marc Lounge au Casco Viejo, une décoration raffinée et un très bon emplacement pour parcourir le Casco. Le petit bémol est que le Casco est assez bruyant la nuit (surtout le vendredi et le samedi).

De Panama City, départ en avion pour David puis location d’un 4X4 pour rejoindre Santa Catalina. Pas de  surprise au moment de le retirer, le devis envoyé par toutpanama correspondait à ce que le rental car nous a prélevé.

A santa Catalina, nous étions à l’hôtel Santa Catalina repère pour famille de surfeurs. Le site est très beau et pendant que les uns vont surfer dans les vagues, les autres peuvent se prélasser dans la piscine avec pour toile de fond les vagues du Pacifique. Nous pensions pouvoir aller passer une journée sur l’île de Coiba mais malheureusement, le temps ne s’y prêtait pas (nuages et mer sombre), le club de plongée Dream Diving Panama que nous avions réservé nous a déconseillé d’y aller (très sympa de leur part de nous l’avoir dit !). Nous risquions de ne rien voir des fonds marins et de perdre notre temps (et notre argent). Ce sera pour un prochain voyage.

Nous avons fait la route pour Boca Chica où nous étions logés dans un superbe hôtel (Hôtel Bocas De Mar) avec vue panoramique sur le golfe de Chiriqui, jardins et végétation luxuriante. Pour les hôtels, les activités et les locations de voitures, nous avons bénéficié des tarifs préférentiels (carte adhésion à toutpanama) avec environ 15% de réduction. Non seulement les conseils étaient pertinents mais le choix des hôtels et activités correspondait exactement à nos attentes (vacances en famille 5 personnes dans des endroits idylliques pour un budget raisonnable). 

Nous avions prévu une balade en bateau dans la mangrove avec l’observation de nombreux échassiers (spatules, hérons, ibis… ). Nous avons été comblés par la découverte d’une nature magnifique et sauvage. Des oiseaux bien sûr mais aussi des dauphins nous ont accompagnés dans notre ballade. Nous avons eu la chance d’observer un caïman dévorer des crabes, des singes et de nombreux poissons durant deux arrêts snorkeling.

Après Boca chica, retour à David pour rendre la voiture à l’aéroport et départ  pour Bocas del toro. Là, nous étions logés à l’Eclipse del mar (également avec réduction grâce à la carte), endroit magique sur l’ile de Bastimento.

Dans la journée, plongée (coraux, poissons, raies et autres espèces aquatiques), paddle et canoé était au programme (mise à disposition du matériel par l’hôtel) et dans la soirée, nous rejoignions en bateau Bocas Town et ses bars et restaurants pour un bon repas ou une soirée animée.

Dernier jour, retour à Panama city et promenade dans le Casco Viejo à la recherche des derniers souvenirs à ramener en France.

 

Lire la suite...

Séjour dans le Darien

En transit au Panama quelques jours pendant notre voyage en Amérique Latine avec des amis, nous avons décidé de découvrir la région du Darien… Oui, l’inconnu, on adore ! Nous n’avions rien planifié et souhaitions partir à l’aventure.

Arrivée à Panama City, nous avons été accueillis par Sophie de Toutpanama qui nous donne quelques précieuses informations sur cette région si mystérieuse. Nous récupérons le 4x4 et c’est parti !

Jour 1 : En route pour le Darien.

La route pour se rendre au Darien est en très bonne état, après 4 passages de contrôle, nous y sommes. Nous nous familiarisons peu à peu avec le paysage et « l’architecture » de la région. C’est vraiment dépaysant ! Les villages sont composés de cabanes en bois sur pilotis. Dans les différentes « villes » que nous traversons, on peut trouver très souvent le nécessaire : petit supermarché, station essence, hôtel, et « funda » pour manger (principalement le plat typique qu’on mangera tout le reste du séjour : poulet + riz + haricots rouges + bananes si on a de la chance).

Dès qu’on sort de la route principale, on roule sur des pistes en plus ou moins bon état, qui nous mènent vers des petits villages perdus. La piste se fini souvent en cul de sac une fois dans le village. C’est très intéressant de voir la manière dont vivent les habitants du Darien, complètement hors du temps. Ils sont d’ailleurs assez surpris et sur leur garde, quand ils nous voient arriver, je n’ai pas l’impression qu’ils ont l’habitude de voir beaucoup de touristes, surtout dans les villages qui ne se trouvent pas sur la route principale.

Arrivée à Emberas Puru, nous décidons de nous arrêter discuter avec la communauté d’un petit village au bord de la route. Ils nous offrent des mangues et nous présentent leurs créations (masques, pots, assiettes, etc…). Je pense que le fait que nous parlons couramment espagnol les rassurent et ils sont tout de suite moins méfiants.

 

Jour  2 : Rencontre avec la communauté de Puerto Lara

Aujourd’hui, nous décidons de passer la matinée au sein de la communauté de Boca Lara qui nous fait découvrir sa culture : tenues, danses, artisanat, peintures corporelles, et un petit tour en pirogue pendant lequel on peut observer de nombreux oiseaux (toucans, martins pêcheurs, vautours, etc.).

L’expérience est instructive mais parait malgré tout un peu surfaite. On nous explique que le village a été construit pour accueillir les touristes pour une journée et/ou une nuit, afin de conserver la culture des Wounans et de la transmettre à leurs enfants.

Un peu plus loin, dans le village de Puerto Lara, une autre communauté accueille les touristes directement dans leur village. Leur approche parait plus authentique, ils sont habillés comme tous les autres habitants du Darien, et sont capable de parler de leur culture et de leurs coutumes.

 

Jour 3 :

C’est tour en bateau aujourd’hui, pour faire un tour dans le golf de San Miguel pour aller voir les forts espagnols encore présents sur les différentes îles, du golf, et visiter La Palma, la capitale du Darien.

On a eu la chance de croiser le chemin de dauphins, apparemment souvent présents à cet endroit, qui s’approchent tout près du bateau.

Notre guide, Alani, nous emmènent jusqu’aux forts, parfois impossible d’accès. Les chemins ne sont apparemment pas souvent empruntés, il doit  donc tracer le chemin à la machette. Mais on y arrive !

Enfin, La Palma est une petite ville très coloré au bord de l’eau. Accessible uniquement en bateau, elle est composée d’une seule rue.

Jour 4 :  Yaviza, le bout du bout

Dernier jour, nous décidons d’aller faire à tour à Yaviza, là où commence la Panaméricaine.

Photo cliché devant le panneau oblige. Puis retour vers Panama City pour notre dernière soirée dans le pays.

Lire la suite...

Road trip au Panama

En quête de soleil et de chaleur, mon ami et moi souhaitions un dépaysement total sur une destination d'Amérique centrale pour 3 semaines. Le Panama n'était pas forcément notre premier choix.

Cette destination s'est présentée à nous par hasard, le prix du billet ayant pesé lourd dans la balance (marseille-panama city 500€ contre 700 à 900€ pour les autres pays de la région). Et quelle belle surprise !

Avant le départ, nous n'avions rien réservé à l'avance si ce n'est notre 1ère nuit a Panama City (hôtels 4 étoiles à moins de 70€) et un 4x4 (50€/jour chez Hertz assurances incluses) pour pouvoir sillonner le pays au gré de nos envies.

Après une première nuit à Panama City, direction la côte Pacifique. Notre périple démarre à Pedasi-Playa Venao, sympa mais sans grand intérêt (plage de surfeurs uniquement). Une nuit sur place et on reprend la route, direction Santa Catalina où on se pose 3 nuits dans un hôtel familial très convivial (Mama Inès), niché sur un rocher avec vue et accès direct sur la plage. Parfait pour les amateurs de surf et surtout de snorkeling ! Pour 70$ par personne, nous avons fait une excursion en lancha sur le parc naturel Isla Coïba : plages immaculées de sable blanc, une végétation luxuriante, une eau turquoise avec un aquarium naturel où nous avons pu nager avec des tortues et des centaines de poissons exotiques. Nous avons même eu droit à un show de dauphins sur le trajet !

Ensuite direction Boca Chica qui est le point de départ vers l'archipel d'îles alentours. Pour 2$ par jour, on gare la voiture sur un parking gardé et on part en lancha pour isla Brava (trajet 3$ par personne) où singes et iguanes nous ont réservé un accueil chaleureux :) On pose nos sacs sur un hôtel de l'île tenu par Brad, un américain qui nous proposera un tour en bateau avec lui le lendemain pour 25$ les 5h, tout compris. Découverte des îles isla Gamez et isla Bolaños qui nous en mettent encore plein la vue avec des plages désertes, une eau turquoise, une faune et une flore très riches :)

Après 2 nuits, direction Boquete et l'ascension du volcan Barú ! Nous dégotons sur place un bed and breakfast super, où Peter américain et sa femme panaméenne sont aux petits soins. Nous leur demandons comment se passe l'ascension du volcan, ils nous donnent toutes les infos, nous prêtent des lampes et Peter nous propose même de nous accompagner en voiture jusqu'au départ le soir-même et de venir nous récupérer le lendemain matin... gratuitement ! L'aventure commence : départ 23h de chez Peter, c'est parti pour 6h d'ascension de nuit... prévoir de quoi boire, manger et surtout se couvrir car la température baisse au fur et à mesure que l'on grimpe (proche de 0 degré au sommet + vent). Le spectacle à l'arrivée en vaut la peine mais attention mieux vaut être en parfaite condition physique car l'ascension, mais aussi la descente, sont très éprouvantes. 27 kms parcourus, 11h de marche au total. Le lever du soleil est magnifique, voire spectaculaire s'il n'y a aucun nuage à l'horizon car on peut y voir le Pacifique et l'Atlantique se réveiller en même temps. La descente n'est pas aussi aisée qu'on l'espérait et prend tout de même 5h... Retour avec Peter à l'hôtel, repos ! Après une journée et une bonne nuit de sommeil, nous repartons direction les Caraïbes, à Bocas del Toro.

Arrivés à Almirante, nous garons la voiture sur un parking gardé (3$ par jour) et partons en lancha (6$ par personne aller) pour Isla Colón. Nous pensions au départ prendre un ferry pour embarquer la voiture sur l'île mais attention aux horaires des ferries : 2 départs par jour uniquement... (coût 25$ la traversée aller pour la voiture) et au final ce n'est pas nécessaire car le prix des taxis sur l'île défie toute concurrence.Nous arrivons au Sand Dollar Bed & Breakfast que nous recommandons fortement pour son emplacement (à l'écart de l'agitation du centre particulièrement fréquenté par les touristes fêtards), c'est un havre de paix, dont la propreté est exemplaire, la vue imprenable, les hôtes adorables et les petits déjeuners à tomber !!!

Journée 1 : découverte de l'île en vélo jusqu'à bluff beach (10$ par jour la location). Sur le trajet retour on se pose à Paki Point pour manger un morceau et boire un verre sur des matelas face à la mer :).

Journée 2 : pluie toute la journée, nous nous reposons et organisons la suite et fin de notre périple aux San Blas, réputé pour être le plus bel endroit du Panama.Nous avons regardé le prix des hôtels sur Booking.com, mauvaise surprise, les prix sont exorbitants (300$ pour 2 nuits dans des cabanes très rudimentaires).

Un peu perdus, nous contactons une amie qui avait visité le Panama récemment et qui nous a recommandé de prendre contact avec Tout Panama, ce que nous faisons sur le champ. Nous leur expliquons que nous voulons passer 2 jours sur San Blas. Nous avons eu affaire à une jeune fille charmante et hyper pro qui nous a proposé plusieurs options de séjour démarrant à 35$ la nuit par personne. Elle nous a donné tous les détails pratiques : prise en charge, comment s'y rendre, les prix et ce qui est inclus/non inclus , la météo, tous les petits détails qu'il est bon de connaître avant de s'y rendre (anti-moustique, repas, traversée en lancha, culture locale,...). Bref, le top car les San Blas sont un territoire autonome tenus par les Kunas, tribu amérindienne, ce qui rend l'accès un peu plus compliqué qu'ailleurs !

En quelques heures Tout Panama nous a dégoté le bon plan : une cabane moyen de gamme sur une île paradisiaque pour 75$ la nuit par personne (comprenant le trajet en Lancha aller retour, tous les repas, la nuit + une excursion en bateau pour du snorkeling). Depuis Bocas, nous récupérons donc la voiture et c'est parti pour 1 journée de route jusqu'à Panama City. Arrivée vers 19h, nous rendons la voiture chez le loueur et allons à l'hôtel booké pour 1 nuit.

Réveil 5h, notre chauffeur nous attend devant l'hôtel, c'est parti pour 3h de route... arrivée à l'embarcadère de Miramar (exceptionnellement les départs pour San Blas se sont faits depuis ce port car des grèves menées par les Kunas nous empêchaient d'aller jusqu'au port de Carti d'où les départs se font en temps normal). Merci Tout Panama pour l'orchestration parfaite et les solutions alternatives trouvées à chaque problématique rencontrée ! Embarquement sur une lancha jusqu'à Isla Chichmé où nous sommes accueillis à bras ouverts par le chef des Kunas sur l'île, Aaron. Nous découvrons les lieux : un archipel d'îlots perdu au milieu de la mer des Caraïbes, un paysage digne des plus belles cartes postales !

Nous nous prélassons, enfilons masque et tuba pour visiter le pourtour de l'île. Bref nous profitons de ce spectacle unique, nous sommes hors du temps. Les repas préparés sur place (pêche locale) rythment notre journée. Réveil le lendemain, les pieds dans l'eau... on en profite au maximum. Après le déjeuner, on part faire du snorkeling avec 2 Kunas... ce fut la cerise sur le gâteau : des fonds marins splendides, nous avons même la chance de pouvoir apercevoir et suivre à 5 reprises des requins (totalement inoffensifs bien sûr), sans parler des étoiles de mer ! On en prend plein la vue, le temps s'est arrêté l'espace d'une journée !

Le lendemain, départ 8h de l'île, les kunas nous ramènent au port de Carti où notre chauffeur nous attend et nous ramène sur Panama City. Nous bookons un hôtel sur l'instant, notre chauffeur nous y dépose. Il nous reste une après-midi et une matinée avant le retour en France. Nous profitons de la piscine de l'hôtel, nous buvons un verre avec notre contact Tout Panama qui prend la peine de venir nous rencontrer puis nous partons découvrir le quartier de Casco Viejo où nous dînerons.

Les valises sont faites, direction l'aéroport et retour en France ! Des vacances inoubliables, des souvenirs plein la tête et plein les yeux, un pays exceptionnel qui vaut vraiment la peine d'être découvert. Et une mention spéciale à Tout Panama qui nous aura permis de terminer ce voyage en apothéose ! C'est sûr nous reviendrons.

Lire la suite...

San Blas, Bocas Del Toro et Panama City

Je suis littéralement tombée amoureuse de ce pays, de la gentillesse, de l'accueil, des paysages mais aussi de la ville qui ne s'arrête jamais .
Tout commence à l'aéroport je dégote un taxi top ...30$. 40 minutes plus tard me voila au casco (il faut préciser que les embouteillages sont parfois tres tres ..tres longs..) enfin me voilà arrivée.
Je ne suis restée que quelques jours à Panama City, le temps pour moi : de visiter la ville en  métro (oui le métro parisien devais me manquer haha ) ou en taxi ( je conseille de négocier le prix avant d'y rentrer les prix sont aléatoires ) , de manger un poisson grillé face au canal ou encore des sorbets  maracuja . Les soirées au casco sont folles et pour toutes les bourses.
Direction las Sam Blas , les paysages et le sable fin me voilà en vacances , vous pouvez demander à manger des langoustes pêchés sur place pour le diner pour quelques dollars et passer de folles soirées avec les touristes mais aussi de jeune Kuna (Tribu propriétaire de ses îles) qui vont d'île en île pour aller à la rencontre de voyageurs le temps d'une soirée, au coin d'un feu géant de Balboas (bières nationales) et de musique . Pour moi 3 jours pleins ont été suffisants. J'étais passée par ToutPanama qui avait fait ma réservation.
Enfin dernière semaine Bocas Town où l'île Peace , en effet, il fait bon vivre sur cette île. Je conseille de séjourner au Selina si vous êtes jeunes et aimer la fête, c'est très très propre pour un Hostel (qualité/prix au top). Autre recomandation, le tour cayo zapatillas (dauphins, nourriture au top , activité nautique, étoile de mer et guide vraiment top), je l'ai booker en ville, chez des italiens, il me semble.
En espérant y retourner l'année prochaine ...
KBS
Lire la suite...
RSS
M'envoyer un mail lorsqu'il y a de nouveaux éléments –